Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Hortefion à la tête de l’UMP ? Perpignan ? La france bascule...

de : le soir (belge)
lundi 17 mars 2008 - 16h11 - Signaler aux modérateurs

La France bascule, Sarkozy remanie JOELLE MESKENS

lundi 17 mars 2008, 14:32

Nicolas Sarkozy essuie un sévère avertissement aux élections municipales. Seule Marseille reste à droite. La plupart des autres grandes villes basculent. Un vote sanction qui devrait pousser le Président à (ré)agir. Par ailleurs, le président d’un bureau de vote de Perpignan, soupçonné de fraude, a été placé en garde à vue. L’édito de Joëlle Meskens : "Un avertissement cinglant à Nicolas Sarkozy".


Le président d’un bureau de vote toujours en garde à vue « L’individu, actuellement auditionné par la police judiciaire, a été surpris dimanche soir, au moment du dépouillement, avec sept enveloppes, contenant toutes des bulletins de la liste Alduy, et trois bulletins de la même liste dans ses chaussettes », a expliqué la police.

D’après le code électoral, une fraude avérée serait passible de cinq ans d’emprisonnement et 22.500 euros d’amende.

Dimanche soir à l’Hôtel de Ville, Jean-Paul Alduy élu avec 45,48 % des suffrages, contre 44,11 % à son adversaire de la liste PS/MoDem, a proclamé sa victoire et a déclaré son intention de porter plainte contre le président du bureau de vote, frère d’un de ses adjoints.

Jacqueline Amiel-Donat, à la tête de l’alliance PS/MoDem qui s’est constituée entre les deux tours, entend déposer un recours en annulation auprès du tribunal administratif de Montpellier. Elle a invité ses sympathisants à venir manifester lundi soir à 18h devant la mairie, en agitant une chaussette à la main, pour rappeler la fraude présumée de dimanche soir.


PARIS

DE NOTRE ENVOYÉE PERMANENTE

De nombreuses grandes villes qui basculent de droite à gauche : Toulouse, Strasbourg, Saint-Etienne, Metz, Amiens, Reims, Caen, Blois. Des maires socialistes qui sont brillamment réélus, comme Martine Aubry à Lille et selon toute vraisemblance Bertrand Delanoë à Paris. Victoires symboliques pour le PS, comme la ville de Pau, qui échappe au président du MoDem François Bayrou. Des combats personnels perdus pour le gouvernement, tel celui du ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos à Périgueux.

Même si elle a pu conserver Marseille d’un cheveu, la droite a subi un cinglant revers, dimanche, au deuxième tour des municipales. La gauche a amplifié la poussée enregistrée dimanche dernier. Alors que l’abstention atteint un record (35 %), le rapport des forces national donne 49 % à la gauche et 47 à la droite.

Neuf mois après l’élection de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, la droite a reconnu sa première défaite électorale. Même si elle a refusé d’y voir un vote sanction contre la politique du gouvernement.

« En 2001, lors des dernières municipales, la droite et le centre l’avaient emporté. La gauche a partiellement rétabli la situation, a réagi le premier ministre François Fillon. Mais chaque commune a sa spécificité et vu la faible participation, le vote ne doit pas être instrumentalisé. »

Le chef de l’exécutif en tire la conclusion : son propre électorat a marqué son impatience et le gouvernement doit donc redoubler d’efforts pour réformer la France. François Fillon se dit convaincu que, si le doute s’est installé, c’est d’abord parce que les premières réformes socio-économiques n’ont pas encore produit leurs résultats. Et pour calmer le malaise social, il promet de redoubler d’efforts pour améliorer le pouvoir d’achat.

A gauche, le premier secrétaire du Parti socialiste avait averti les ambitieux, ces derniers jours : pas question de ramener la couverture à soi en cas de victoire.

Ségolène Royal, prenant des accents entendus lors de la dernière bataille présidentielle, ne s’est pas pour autant privée de parler de « vote d’espérance », en évoquant le message des Français qui souffrent d’« inégalité » et de « précarité ».

Une façon de se positionner avant le prochain congrès qui tranchera le futur leadership du PS ? Alors que François Hollande passera la main à l’automne prochain, la rivalité promet désormais de s’exacerber entre Ségolène Royal et son principal rival Bertrand Delanoë. Et leur duel promet d’être aussi une affaire de stratégie. Avec qui voudront-ils constituer une force d’alternance ? Avec les alliés traditionnels de la gauche ou avec le centre ? Cette élection municipale alimentera leur réflexion.

Car si François Bayrou échoue personnellement à Pau, son MoDem réussit dans bien des villes à faire pencher la balance là où il veut. Mais jusqu’ici, pas question pour le troisième homme de la présidentielle, même affaibli, de renoncer à sa nouvelle stratégie de constituer un grand centre indépendant des deux grands blocs politiques. « Un centre fort, c’est le seul moyen de mettre fin à l’instabilité chronique de notre vie politique », dit-il.

Comme la semaine dernière, Nicolas Sarkozy s’est bien gardé de réagir « à chaud » dimanche soir. Le président, après de longs mois de décrochage dans l’opinion, cherche à prendre de la hauteur et à incarner différemment sa fonction. Depuis quelques jours, il se disait à l’Elysée qu’un remaniement « technique » du gouvernement pourrait avoir lieu dès cette semaine. Mais le Président, compte tenu de l’ampleur de la défaite, pourra-t-il se contenter de nommer quelques nouveaux secrétariats d’Etat ?

L’Elysée veut aussi revoir sa façon de communiquer. Un objectif essentiel pour Nicolas Sarkozy, selon qui le désamour de l’opinion reposerait sur des malentendus et sur l’exploitation de rumeurs. Son porte-parole David Martinon serait ainsi remercié au profit du fidèle Frank Louvrier, déjà responsable de la cellule « communication » lors de la campagne présidentielle. Une cellule de riposte aux attaques serait, elle aussi, à l’étude.

Quant au sort de Patrick Devedjian au secrétariat général de l’UMP, il n’est pas encore scellé. Mais l’homme passe déjà pour l’un des principaux responsables de la sévère défaite. En cause : mobilisation insuffisante de ses troupes, gestion désastreuse de la campagne municipale de Neuilly et main effrontément tendue à François Bayrou à qui il proposa une alliance nationale. Mais s’il devait rendre les clés du parti présidentiel, il faudrait lui trouver un successeur. Seul Brice Hortefeux aurait la carrure, dit-on. Mais Sarkozy devrait alors se priver de l’un de ses plus proches amis au ministère, très exposé, de l’Immigration et de l’Identité nationale.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite