Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF

de : PCF d’Amiens
mardi 18 mars 2008 - 09h03 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Les Amiénois ont manifesté, par leur vote du dimanche 16 mars 2008, une profonde volonté de changement. Ils ont décidé d’en finir avec une gestion municipale fiévreuse, brouillonne et dispendieuse, toute dévouée à l’image et à la volonté de Gilles de Robien. Grâce au choix des électeurs, nous revenons tous à la réalité. Une nouvelle équipe municipale est nommée pour s’occuper, en toute transparence et en toute modestie, de la vie quotidienne des Amiénois. La concertation avec les habitants de notre ville sera une priorité essentielle du mandat qui s’ouvre.

À l’échelle nationale, c’est la politique de la droite emmenée par Nicolas Sarkozy qui est désavouée. Les Français ont bien montré qu’ils ne veulent pas d’une politique ultra-libérale qui avantage systématiquement les nantis et détruit la solidarité nationale. La claque, que vient de prendre Nicolas Sarkozy, devrait l’inciter à ne plus jouer le flambeur extravagant qui fait la tournée des casinos, mais à s’occuper du pouvoir d’achat des salariés comme il l’avait promis.

Maxime Gremetz n’a pas compris qu’il y avait un rejet profond de la droite en général et, à Amiens, de Gilles de Robien. Il s’est fourvoyé dans de stériles calculs politiciens car il n’était préoccupé que par sa petite personne. Il a déçu nombre d’électeurs en s’affichant avec Gilles de Robien et en essayant, une fois de plus, de diviser la gauche. Il ne croyait pas au changement et, ainsi, abandonnait au désespoir tous ceux qui lui faisaient encore confiance.

Une page de l’histoire d’Amiens se tourne désormais. Gilles de Robien est à la retraite et Maxime Gremetz, isolé à cause de son attitude individualiste, n’est plus que l’ombre de lui-même.

JPEG - 24.5 ko

Maxime Gremetz roulerait-il pour Gilles de Robien ?

JPEG - 42.9 ko

La photo qui a été publiée dans le programme de Gilles de Robien

Cette photo dans le journal de Gilles de Robien aux cotés de Maxime Gremetz va surement créer la polémique à gauche...

Gilles de Robien déclare : « La présence de Maxime Gremetz sur mon journal de campagne a un sens politique. On peut faire des démarches politiques ensemble, comme on l’a fait pour Goodyear. L’intérêt général passe au-dessus de tout. Lui aussi pourrait dire : « Mon parti, c’est Amiens. »

Maxime Gremetz : « Je n’ai pas ma place sur la liste de Gilles de Robien mais ça ne me dérange pas d’être en photo dans un document de campagne du camp adverse. Je travaille avant tout pour toute la population, c’est ça qui compte. »

http://presse-libre-picarde.over-bl...


Section PCF d’Amiens : Déclaration du PCF

Par : Bureau de presse
Mis en ligne : 20 février 2006

Les membres du comité de la section d’Amiens du PCF ont décidé dans leur séance du 16 février 2006, de ne pas remettre sa carte à Maxime Gremetz. Ils le font parce qu’ils « ne se sentent pas en capacité politique et morale d’admettre Maxime Gremetz dans leurs rangs ». Constatant les différentes prises de position de Maxime Gremetz et ses comportements violents, ils déclarent : « Maxime Gremetz bafoue l’idéal communiste. Sur ce constat de rupture profonde, aucun compromis sur les valeurs ne peut se trouver. C’est pourquoi la direction de la section d’Amiens du PCF estime que Maxime Gremetz s’est lui même placé hors du PCF. Pour toutes ces raisons, conformément aux statuts, la direction de la Section d’Amiens proposera de mettre à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale de section du 11 mars 2006, l’exclusion du PCF de Maxime Gremetz ».

Le moment venu, la Commission nationale des conflits du PCF instruira, conformément à ses statuts, cette éventuelle demande d’exclusion par la Section d’Amiens, et le probable recours de l’intéressé. Nous comprenons l’exaspération des communistes d’Amiens face aux agissements de Maxime Gremetz. Pour autant, le PCF souhaite que les débats du 33e Congrès portent prioritairement sur le fond et que partout, à commencer dans le département de la Somme, ils se mènent avec sérénité, transparence et dans le respect des règles communes du Parti communiste français.

Parti communiste français

Paris, le 20 février 2006.

http://www.pcf.fr/spip.php?article592


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 09h53

Je n’aime pas les articles "non signés" !

ok Gremetz déconne, mais dans un parti communiste, n’est-ce pas l’assemblé des militants qui est souveraine et qui décide ?
Comment peut-il "chez-nous" se construire ces "caïdat" ?

Un autre de "nos" problèmes, c’est de parler des autres de l’union de la Gauche, .... !
A quand ce travail sur soit sur "nous" ?

Une des grandes taches qui doit nous occuper, n’est-ce pas la construction la restauration d’une véritable démocratie dans notre organisation ?

Je suis effaré de constater que certain membre de la "grande" direction, mais aussi localement sont à la fois convaincus que "le parti est mort, fini, valises de plomb, etc. ! " et qu’ils restent à leur poste !

Comment gagner et avancer avec des "chefs" qui eux sont convaincus que c’est mort !?

Le "temps du congrès" devra être celui de l’éclaircissent que ceux qui n’y croient plus se casses !

SAd



COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 10h16 - Posté par ced

C’est quand même signé par la section PCF d’Amiens...


COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 10h08 - Posté par Tatie Yon

Les photos veulent prouver une connivence qui n’existe pas.

Que dans un pays comme le nôtre, un maire et le député du coin se rencontrent, coupent un ruban, discutent pour sauver une usine n’est pas rarissime ni choquant.

On voit d’ailleurs des hommes politiques de tous bords s’asseoir côte à côte dans les studios de télévision.

Sans me prononcer sur le fond des élections municipales à Amiens, cet article n’est pas honnête. L’ampleur des désaccords entre les deux hommes, la virulence des actions de Gremetz contre de Robien se sont traduites naguère devant des tribunaux.

Essayer d’en faire des complices, c’est donc mentir.

On doit pouvoir faire ces remarques sans être pour autant grémetzien. Il s’agit seulement de refuser les "procès de Moscou".

Tatie Yon



COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 10h45

Dans la Somme on passe donc de l’opportunisme de gauche à celui de droite sans s’occuper, le moins du monde, des intérêts des prolos !

CN46400



COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 11h06

Je suis surprise de la virulence de cet article et de son côté légèrement calomnieux.

QUe M Gremetz se retrouve avec un GDR pour sauver les usines goodyear et dunlop, franchement ce la ne me choque pas. "Quand les blés sont sous la grêle fou qui fait le délicat". S’il faut discuter avec des réac et capitalo pour sauver les usines et les emplois , bon sang de bon soir, il faut le faire, sans avoir peur de mettre les mains dans la merde. Vous préférez quoi des députés et présidents de région "Verts" ou PS parfois, qui ont laissé, comme dans le N -Pas de Calais une région entière aux spéculateurs, à la désindustrialisation , les gens face à leur misère, à leur chômage,etc ? Je ne comprends pas.

Gremetz est député de la somme, a ce titre le voir couper des rubans avec le maire d’une ville n’a rien de choquant.

On sait ce que ça implique d’être un "élu local" non ?

Peut être que, par ailleurs ,je n’ai pas tout bien suivi mais il me semble que gremetz a eu une attitude responsable qui a participé à la défaite de Robien , lorsqu’il a décidé de ne pas présenter "sa" liste à amiens ( alors que la liste de gauche n’a pas voulu de lui) pour ne pas obérer le rassemblement de "gôche". Qu’il ne soit pas irréprochable ( soit mais qui l’est ?)
Qu’il y a it des critiques à formuler sans doute - mais il n’est pas le seul dans ce cas. Et sur ce coup là vraiment je ne comprends pas ce que vous lui reprochez sinon, éventuellement, d’avoir une vision du communisme différente de la votre.

Mais il me semble qu’il y a assez de "place vacante" en France pour les communistes, assez d’espace libre pour que toutes les visions du communisme coexistent non ? Ensuite on débat, on discute, voire, on s’engueule mais au final on a plus intérêt à se regrouper quand besoin qu’à se taper sur la gueule plutôt que de cogner sur nos véritables ennemis non ?

J’ai eu l’occasion récemment de devoir faire appel à M Gremetz pour un dossier de sans papier et je peux témoigner qu’il a été d’une célérité et d’une efficacité, d’une humanité même , EPATANTES. Ca ne fait pas tout, ça m’explique pas tout, on ne peut pas le résumer à ça, mais ça m’engage à plus de retenue et de respect envers lui, d’autant que du peu que je suis de votre vie politique locale, je crois qu’il se "défonce" vraiment pour ses administrés.

J’avoue donc ne pas comprendre que l’on "tacle" ce camarade (même sil n’est plus au PCF) plus sévèrement que s’il était un "ennemi de classe". Si vous avez des comptes à régler avec lui et que vous estimez avoir raison, camarades, agissez, prouvez le en actes. Mais ce type de choses est-ce digne de nous ? Et le cas échéant, ne croyez vous pas qu’il est plus "pédagogique" pour vous d’expliquer , de démontrer, plutôt que de "casser" comme ça ?!

Fraternellement,

LL



COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 11h47 - Posté par

Alors là, la Louve tu te plantes complètement !

Les photos que j’ai mises sont issues du JDA, journal de propagande officielle de la mairie d’Amiens (ce JDA date du 6 février 2008) et l’autre vient du tract de campagne de Gilles de Robien. Pendant des années, Gilles de Robien a méprisé M. Gremetz et a fait comme si il n’existait pas... En difficulté il a voulu brouillé les cartes. M. Gremetz a participé à ce jeu trouble. Il s’est même affiché auprès d’un candidat de droite aux cantonales entre les deux tours alors que c’était un communiste en tête !

M. Gremetz a soutenu des gens troubles juste pour exister. S’il n’était pas d’accord, il n’avait qu’à garder un silence prudent au lieu de se compromettre avec la droite...

Il ne faut pas compter sur M. Gremetz pour changer les choses à l’intérieur du PCF. Au contraire il contribue à discréditer la ligne politique que tu défends....

Cédric Maisse, nouveau conseiller municipal PCF à Amiens.


COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 12h08 - Posté par Jean luc

Maxime Gremetz est tellement dans une démarche d’opposant, qu’il ne peut pas faire partie d’une majorité. Il n’est jamais dans la construction, jamais dans le positif. Il est trés clair que la présence de maxime gremetz fait et depuis longtemps beaucoup de mal au PCF. Vivement que cet individu disparaisse du paysage politique PICARD ET NATIONALE. Maxime, il est grand temps que tu prennes ta retraite....Tu as voté des lois en ce sens, alors applique les à ta personne
 tu t’est fait élire à l’ARH avec les voix FN du conseil DE Picardie.
une honte, juin 2008 de nouveau au prudhom (licenciment d’ un autre collaborateur parlementaire)



COMMUNIQUÉ DE LA SECTION D’AMIENS DU PCF
18 mars 2008 - 15h02 - Posté par al1_2nant’

Impossible pour moi, en tant que communiste, de vous suivre, nobles camarades, dans le procés de moscou que vous intentez là de façon on ne peut plus "médiocre" !

...Je reviendrai sur le chapitre de la "médiocrité" , qui prend sa plus grande importance par les temps qui courent...(dans notre "république gling-gling" !).

Il se trouve que je désapprouve les manières et le contenu des interventions publiques de Maxime gremetz, mais jamais il ne me viendrait à l’idée de lui en faire le procés de votre façon !

...D’ ailleurs, il se peut qu’il y ait une forme de "complémentarité dialectique" entre des "dirigés dociles l’esprit critique endormi" d’une part, et des "dirigeants arrogants pris au piège de leur superbe isolement" d’autrepart :

Pas pour renvoyer dos à dos les procureurs et l’accusé, mais enfin :

le PCF , grâce à ce qui fait de lui un parti de citoyens adultes, libres et avisés, grâce à un certain travail "sur soi" encouragé par Robert Hue, entre autres, et qui, même s’il nous a momentanément "vulnérabilisés", nous permet désormais de "passer à la suite", tout en passant aux plus jeunes une "suite prenable", c’est un parti où l’on n’attend pas des dirigeants ni des élus qu’ils nous machent tout le travail, et DONC, C’EST AUSSI UN PARTI OU l’ON NE JETTE PAS AU LYNCHAGE UN MILITANT, QUELLE QUE SOIT SA PRISE DE RESPONSABILITE !

S’il y a des "SDF du PCF", ils doivent revenir sans craindre cette "médiocrité" bien aussi cruelle que celle des "dominants" !

DIGNITE, CAMARADES !






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite