Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

SLR t’appelle, "jeune" chercheur

de : TEXEROLAS
lundi 23 juin 2008 - 12h44 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires

Sauvons la recherche nous appelle à la rescousse demain jeudi à 8h 30 pour sauver le CNRS et "pour un monde meilleur"


tant qu’à faire...

Que puis-je faire pour défendre l’enseignement et la recherche le 19 juin ?
 SLR propose les actions suivantes, j’expose mon point de vue.

Venir (dès 8h) participer au blocage du CA du CNRS à Paris.

Je vais y aller, et demander aux présents combien sont titulaires, combien sont précaires, ha non ! Demain matin je surveille des examens pour l’éducation nationale (il faut bien vivre).

Inciter le directeur de mon laboratoire ou/et de mon UFR à organiser une réunion pour discuter et préparer le 19 juin : les conditions posées et la portée de la grève administrative ;

(rire) Je suis suspect pour le moins depuis mes sorties sur SLR, il y a 4 ans. à l’époque mon directeur de labo à démissionné, puis réintégré son poste, tranquille. Quant à moi et mes co-disciples nous sommes toujours aussi précaires. Ah oui, ce directeur fait indéniablement partie des mandarins…

Afficher l’appel sur la porte de mon bureau ;

C’est une bonne idée, mais au fait il est où ? Pourtant c’est ma cinquième année d’enseignement à l’université je devrais le savoir où qu’il est ce bureau… Diffuser l’appel dans mes réseaux ;

Hi Hi, tiens je vais l’envoyer à ma mailing-list de chercheurs précaires et autres travailleurs du savoir et artistes… pourquoi pas chez Kalai ?

Diffuser l’appel des médaillés CNRS et en contacter de nouveaux

 Oula... pas beaucoup de médaillés CNRS dans mon carnet d’adresses, c’est donc pour ça que je n’y suis pas recruté… Je me refuse à y croire. M’informer sur l’ANR ;

Quant je propose un projet de recherche à l’ANR c’est pour croûter pas pour acheter une maison secondaire, je les connais bien… Quoi il y aurait des membres de SLR à l’ANR ? impossible !

ou le financement de la recherche :

Je sais bien, je travaille dans des locaux où les plafonds risquent de tomber…

le budget de la recherche (4 pages + annexes) ;

Faible ou élevé je reste un esclave intermittent, j’ai pas vraiment le temps de lire ça 

le crédit impôt-recherche (2 pages) ;
Moins d’impôts, plus de fondations et de mécénat, il faudra pleurer auprès d’un prince pour avoir quelques miettes, c’est déjà le cas, mais en plus il faut cirer des pompes mandarinales, pas le temps de lire non plus et je dois finir cet article, il faut soumettre (nos articles) avant les départs en vacances car nos "pairs" qui nous expertisent en toute indépendance et qui partent en vacances eux...

pardon pour l’accent populiste...

Bon j’y retourne,

Pour que cela soit clair, je suis totalement opposé à ces « réformes ». Mais je suis trop précaire pour lutter avec SLR demain matin…



Si SLR organise un rdv de précaires sans titulaires, j’y serais...

TEXEROLAS


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
SLR t’appelle, "jeune" chercheur
24 juin 2008 - 00h11

Vive la recherche en nano technologies !

Vive la recherche en biotechnologie !

Vive la recherche en technologies nucléaires !

Vive la recherche en génétique !

Vive la recherche en ingenierie sociale !

Pour la recherche en philosophie, en psychologie, en sociologie, en linguistique... ouhlà... c’était quoi déjà, ces trucs-là ?



SLR t’appelle, "jeune" chercheur
24 juin 2008 - 09h46 - Posté par TEXEROLAS

Ne t’en fait pas...
Nous sommes "Les experts". Nous savons.
Nous veillons....
Ne t’en fait pas c’est l’usage pas le couteau qui fait l’assassin.
Nous sommes "positivistes".
Ce n’est pas la "bombe" qui fait des morts c’est l’usage, il fallait pas s’en servir...

Ne t’en fait pas trop les industriels et les financiers savent ce qu’il peuvent y gagner...
Pour les accidents et les catastrophes on prélèvera sur les populations.

Les "réformes" actuelles aggravent les choses sur ce plan. Mais il est vrais que les mouvements de chercheurs (a ma connaissance) posent assez peu ces questions et ne revendiquent pas sur ce plan (a tort sans doute).

bien cordialement,

PS ne t’en fait pas trop pour la philosophie, psychologie, sociologie et linguistique la reconversion en management, marketing, fabrique de l’opinion et RH est toujours possible.

Par contre pour les médiévistes, par exemple ...

bien cordialement,

TEXEROLAS

pour les ingénieurs sociaux qui refusent de marcher


Mais l’indépendance des chercheurs est nécessaire
24 juin 2008 - 10h46 - Posté par Anne

Si les chercheurs ne sont pas indépendants, ils feront ce qu’on leur dira de faire et de surcroît ils ne pourront pas publier les résultats. On ne saura même pas ce qui se passe. A quoi sert de casser du sucre sur leur statut ?


Mais l’indépendance des chercheurs est nécessaire
24 juin 2008 - 11h06 - Posté par TEXEROLAS

Ah bon, parce que maintenant on sait ce qui se passe dans les labos ?
Nan c’est faux ! L’application devance largement la réflexion et le secteur marchand est déjà dans les structures de recherches...

Il ne s’agit pas d’opposer mais de comprendre pourquoi beaucoup de chercheurs on marché en 2OO4 et beaucoup moins en 2008...

Je sais bien que les statutaires sont pas tous des salauds...
J’en parle ici :
Des titulaires qui se bougent ou ce qui a mal tourné...

Comment peut on à la fois taper sur l’ANR à SLR et en faire partie ?
Comment appeler des gens précaires et confrontés à l’arbitraire des concours truqués à soutenir un mouvement qui a plus fait pour la promotion des mandarins quant les précaires étaient en masse dans les rues....

bien cordialement,

TEXEROLAS


Ne mélangeons pas tout
24 juin 2008 - 10h43 - Posté par Anne

On peut reprocher beaucoup de choses à Sauvons la Recherche. Mais le langage de cet article, c’est comme si on opposait chômeurs et précaires aux salariés qui ont un emploi "stable" (d’ailleurs, un fonctionnaire peut être licencié).

Il y avait déjà eu un débat à propos de cette question sur Bellaciao :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

La précarité dans la recherche (ou ailleurs) peut-elle être « partagée » ?



Ne mélangeons pas tout
25 juin 2008 - 01h24 - Posté par GV

Mais que peuvent réclamer des précaires qui s’en prennent à l’actuel statut des chercheurs du secteur public ? Si ce statut tombe, il ne restera plus que la précarité pour tous, les délocalisations contribuant à l’effondrement général.


SLR t’appelle, "jeune" chercheur
24 juin 2008 - 12h26

Sauvons la recherche est une organisation molle, pas du tout démocratique, et au discours presque anti-syndical, mais ses appels sont suivis par les chercheurs. A nous de nous les réapproprier, comme lors du blocage du CA du CNRS :

 pendant que SLR, au micro, appelait à respecter la délégation (sifflée par les chercheurs lorsqu’elle a été annoncée) une trentaine de personne a fait un tel boucan devant cette délégation non-mandatée qu’elle a du abandonner ... et Bréchignac, DG du CNRS, est sortie sous les slogans "Démission"

 devant l’ensemble des personnels présents, un militant (CGT je crois) a proposé d’aller au ministère en manif : quasi unanimité POUR et hop, une action pas prévue par SLR

laissons SLR appeler aux blocages des CA, et transformons les rassemblements en AG !



SLR t’appelle, "jeune" chercheur
24 juin 2008 - 13h03 - Posté par TEXEROLAS

D’accord avec toi
mais SLR n’attaque pas (suffisamment) l’ANR, l’AERES et en ce moment prépare ses vacances...

en attendant, je crois qu’il faut nous détacher de certains taboo : la mobilisation passe devant la science.


1) nous sommes nombreux et nous sommes honteux, il faut en sortir

2) nous avons le droit de critiquer ceux qui prétendent défendre la recherche sans nous défendre en priorité.

3) nous avons le droit d’attaquer ceux qui font leurs carrières en mangeant à tout les râteliers (ANR, AERES, CNRS, SLR et partis politiques en plus)

Comme dit Yannick ici nous avons beaucoup à dire et plus encore, les précaires connaissent les "arrangements"de leurs patrons respectifs. L’information doit sortir...

On ne sauvera pas la recherche sans nous.

cordialement

TEXEROLAS






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite