Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

sauvons la recherche !

mercredi 25 juin 2008 - 17h40 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires

Bonjour,

Nous vous avons informés des difficultés actuelles de la recherche et de l’enseignement supérieur, qui provoquent une forte mobilisation qui a conduit à empêcher la tenue du Conseil d’Administation du CNRS le 19 juin (voir http://www.sauvonslarecherche.fr/sp... ). Nous lançons aujourd’hui un appel que nous vous proposons de signer sur notre site :
 http://www.sauvonslarecherche.fr/sp...

Cet appel peut être signé aussi bien par les personnes travaillant dans la recherche et l’enseignement supérieur, que par celles qui, nombreuses, nous ont envoyé des messages de soutien et souhaitent marquer par leur signature leur engagement aux côtés des personnels. Merci également de le relayer le plus largement possible.

Nous serons reçus demain par Valérie Pécresse, et lui poserons des questions très précises relatives aux demandes ci-dessous ; il est donc important dès à présent de montrer un large soutien à celles-ci. Nous vous ferons connaître ses réponses à la suite, dans un nouveau message de compte-rendu de la réunion.


Nous nous engageons pour la recherche et l’enseignement supérieur

La communauté scientifique a montré depuis plusieurs années sa volonté d’améliorer le dispositif de recherche et d’enseignement supérieur, en faisant des propositions concrètes qui restent d’actualité.

Toutefois la profonde restructuration de l’enseignement supérieur et de la recherche actuellement engagée par le gouvernement conduit à mettre l’activité scientifique sous contrôle direct du pouvoir politique (bien au delà de la définition des grandes orientations dont il a la responsabilité). De nombreuses voix ont critiqué les mesures gouvernementales, en particulier des directeurs de laboratoires, des médaillés du CNRS, son conseil scientifique (dont ses membres étrangers), des conseils d’universités, des assemblées de laboratoires ; le Conseil d’Administration du CNRS n’a pu se tenir le 19 juin traduisant notre profonde inquiétude face à la restructuration imposée à cet organisme, qui menace sa cohésion et son indépendance. Afin de sortir d’une crise qui ne peut qu’affaiblir la recherche française, et de retrouver la confiance nécessaire pour réformer nos institutions dans le sens de l’intérêt collectif, nous demandons donc aujourd’hui :

1 – Que toute évolution du dispositif de recherche se fasse dans le respect de l’autonomie scientifique et des principes de collégialité et de démocratie des institutions universitaires et de recherche.

2 – Que des moyens suffisants, financiers comme humains (chercheurs et enseignants-chercheurs, personnels de soutien technique et administratif), soient attribués aux universités et aux organismes, sur une base pluri-annuelle. Les établissements pourront ainsi construire une politique scientifique, leurs laboratoires pourront développer leurs propres projets et le principe de fonctionnement de la recherche et de l’enseignement supérieur sur la base de postes statutaires, garant d’une indépendance effective, sera préservé.

3- Que le CNRS couvre tous les champs du savoir, afin de pouvoir développer une politique scientifique globale et faire collaborer les disciplines entre elles.

Ces demandes ont un coût, qui peut être assumé à l’intérieur de l’enveloppe globale affectée à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Nous sommes déterminés à inscrire notre action dans la durée. Conscients de notre responsabilité dans la mise en oeuvre d’une évolution du système d’enseignement supérieur et de recherche, nous nous engageons à n’accomplir aucune tâche qui contribuerait à affaiblir les fondements mêmes de notre activité et son avenir à court terme, en cohérence avec le communiqué du 23 juin signé par des directeurs de laboratoires et des responsables d’instances scientifiques. Si nous ne sommes pas entendus, nous mettrons en place une grève administrative progressive ; en particulier, nous nous engageons à :

1- Suspendre notre participation aux activités d’expertise et d’évaluation pour l’ANR et l’AERES.

2- Refuser de transmettre toute donnée permettant le pilotage de la recherche au moyen d’indicateurs contournant l’expertise scientifique.

3- Dans un second temps et si le gouvernement reste sourd à nos demandes légitimes, pour les directeurs de laboratoires, les responsables d’instances scientifiques et les membres de ces dernières, démissionner de leurs mandats.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Mais pourquoi aller voir Pécresse ?
25 juin 2008 - 18h51 - Posté par Victor

Que peut-on tirer de Pécresse ? Elle fait la politique des grandes multinationales, et n’y renoncera pas.

Pensons plutôt à organiser la mobilisation pour ne pas être pris au dépourvu pendant l’été, à l’instar de ce qui s’est déjà passé en 2007.

Le danger est bien réel, comme l’avait souligné cet article :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

"CNRS : un échec pour Valérie Pécresse, mais ne nous réjouissons pas trop tôt..."



Mais pourquoi aller voir Pécresse ?
25 juin 2008 - 21h02 - Posté par

Valérie Pécresse est la fille du président de Bolloré Télécom. Elle est mariée avec un haut responsable d’Imerys. Les intérêts de ce genre d’entreprises dans le domaine de la recherche sont évidents. On ne va tout de même pas attendrir une représentante caractérisée des intérêts des multinationales.


? ???????
25 juin 2008 - 18h59 - Posté par Victor

"1- Suspendre notre participation aux activités d’expertise et d’évaluation pour l’ANR et l’AERES."

Parce que vous y participez déjà, à ces montages ?



? ???????
25 juin 2008 - 21h33 - Posté par moeffe

Sauvons la recherche...Ben non moi je ne soutiens pas cette association.
Orientation droitière, organisation de directeurs friqués, caractère acritique de l’orientation industrielle de la science. Financer de la recherche pour le nucléaire, les OGM...
Et puis s’ils veulent une recherche libre, qu’ils adhèrent aux mouvements de gauche, la vraie. Ces gens-là ne s’inquiètent que pour leur petit pré carré...Les voit-on lors des manifs de chômeurs et de sans-paiers ? Non.

Bref du social-libéralisme à l’oeuvre.
Moi j’en ai RAS LE BOL de cautionner les réformistes sociaux-traîtres qui à la première occasion applaudiront les mêmes mesures si elles sont faites par le PS.
C’est NON.


PECRESSE, DEMISSION !
25 juin 2008 - 21h34

Pour rappel, le forum associé à cet article :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

CNRS : Pécresse, démission ! Les élus quittent la réunion du CA



sauvons la recherche !
25 juin 2008 - 21h38

Ne Sauvons pas la Recherche

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

pour répondre au post

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

après 250 ans de révolution industrielle on arrive à la situation d’épuisement des ressources, des matières, des produits, des hommes, de la planète
si on faisait un audit par un cabinet privé de la société industrielle dans laquelle nous vivons, on arriverait aux conclusions évidentes de la faillite du système, il faudrait déposer le bilan et démanteler la société industrielle

tous les chercheurs et politiques disent qu’il faut la croissance et pour l’avoir il faut la recherche

ils ont pris des engagements à Lisbonne dans les réunions de la commission européenne

il faut qu’il y ait tant de pourcentages attribués tous ans à la recherche parce que la recherche tire l’innovation

et c’est pour ça qu’il ne faut pas sauver la recherche, et que les gens de "sauvons la recherche" sont des ennemis (Pièces et Main-d’oeuvre sur nanotechnologies - 12 février 2008 Amis d’Orwell)

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/

Avec comme complément sur la décroissance

80% des humains vivent sans automobile,
80% des humains vivent sans réfrigérateur,
80% des humains vivent sans téléphone,
94% des humains n’ont jamais pris l’avion

nous devons envisager l’humanité comme une et indivisible

environ un tiers de la population américaine est obèse, ils se sont lancés à la recherche du gène de l’obésité pour résoudre ce problème de manière scientifique,

la bonne solution est bien sûr d’adopter un meilleur régime

ce comportement est tout à fait symptomatique de notre civilisation

plutôt que de remettre en cause notre mode de vie, nous poursuivons une fuite en avant à la recherche de solutions techniques afin de répondre à un problème culturel

même si la décroissance nous semble impossible, la barrière se situe plus dans nos têtes que dans les réelles difficultés à la mettre en place sortir l’opinion d’un conditionnement idéologique fondé sur la croyance en la science, la nouveauté, le progrès, la consommation, la croissance conditionne cette évolution (La décroissance soutenable par Bruno Clémentin et Vincent Cheynet)



La décroissance, un mythe réactionnaire
26 juin 2008 - 00h53 - Posté par

Ne mélangeons pas tout. La "décroissance" est une idée réactionnaire qui correspond bien à la politique actuelle de l’oligarchie.

En ce moment, les super-riches sont persuadés qu’ils peuvent de passer des neuf dixièmes de l’humanité, voire pire. C’est pourquoi ils se mobilisent (et mobilisent) de plus en plus ouvertement contre la "consommation" des pauvres.

La "décroissance", elle est déjà en route : de moins en moins de soins médicaux, nourriture de plus en plus dégueulasse, environnements cancérigènes, travail de plus en plus stressant... et sans recherche publique pour en étudier et publier les dangers, ce sera "parfait"...


sauvons la recherche !
26 juin 2008 - 04h11

La décroissance fait peur,

et pourtant l’homme consomme trop

le changement de politique mondiale pour sortir du capitalisme, passera par cette étape

ça ne sera pas un objectif, mais une étape

commencez déjà par vous demander ce que vous avez d’inutile chez vous, c’est un début de prise de conscience



sauvons la recherche !
26 juin 2008 - 09h50 - Posté par

L’homme crève de faim... et il consommerait trop ??? Ce sont les capitalistes qui consomment.


sauvons la recherche !
26 juin 2008 - 09h58 - Posté par

"L’homme consomme trop" ?

c’est un gag ?

Une infime fraction des hommes consomment trop.


sauvons la recherche !
26 juin 2008 - 22h36 - Posté par oeil de bison

les chercheurs ,les chercheurs ,voyons il ne nous en manque pas ?

MAIS LES TROUVEURS ,CEUX QUI FONT AVANCER L’HUMANITÉ VERS

Le bien etre universel OU SONT ILS ? EN PRISON ? DANS LA MISERE ?

MORTS DE MORT SUSPECTE ?

CHERCHER ET TROUVER







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite