Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Apologie du blasphème (2)

de : BOP
samedi 13 septembre 2008 - 15h22 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 67.1 ko

Paris est donc transformée en une grande église en plein air. Il parait que benoit 16, en tant qu’homme d’état, est légitime, et qu’il faut juste manifester pour Défendre la laïcité.

La laïcité est donc comme une petite fille ROM, dangereuse étrangère dans notre pays ? La laïcité serait même pire que cela, elle porterait le nom infâme d’Athéisme derrière son dos ?

Si la laïcité doit être défendue, c’est qu’elle est en faute, non, sinon pas besoin d’avocats...

Alors qu’a-t-elle volé au Pape, la petite gitane ?

Le Nom de Dieu ? L’Image de la Vierge Bleue ? Un sac de vielle peau catholique ?

Qu’est-ce qui est si menaçant pour les zélateurs de la foi intemporelle, de cet amour chrétien enfermé dans un véhicule blindé ?

La RUE ?

Elle vous appartient, grand commandeur de la foi, c’est bouclé. Il reste seulement les rues impures à la périphérie de votre grandeur, mais la foule se presse pour vous voir et vous baiser la main que vous ne leur tendrez pas, vous serez de dos pour la messe.

Le BLASPHEME ?

C’est un peu trop d’honneur, votre altesse. Si mes insultes pouvaient faire trembler les murs de vos églises, il y aurait depuis vendredi soir des tas de cailloux dans tous les centres villages de notre cher pays.

L’HUMOUR ?

Mais mon Pape national socialiste chéri, vous vous moquez de moi mieux que je ne peux le faire. Vous appelez laïcité positive le droit de ne pas être jeté aux lions en échange d’une conversion à votre loi catholique. Vous êtes très drôle, quoique d’un abord assez rugueux au premier abord.

LA VERITE ?

Si je la connaissais, mon gros papounet d’amour, j’aurais des couilles en or, car déjà je saurais le secret de la transformation de l’eau de mer en grand cru classé, et je serai dans ce cas volontaire pour devenir citoyen non soumis à l’impôt de votre nation vaticane.

LA MORT ?

Seule question qui me pose problème, alors qu’à vous, non, ma poupougne déguisée en noble de l’ancien régime. Vous êtes le chef des vivants et de l’amour éternel , le gardien des âmes fidèles. Je ne sais pas combien ça fait en âmes mortes. Si vraiment l’âme existe et est immortelle, alors une angoisse terrible s’insinue en moi.

Je prends ma calculette.

Sur 6 milliards d’humains, disons 2 milliards d’âmes de souche chrétiennes qui ont vocation à rester sur le territoire du paradis légal. Comme le croyant vit vieux sauf en cas de guerre de religions, disons que chaque année, cela nous y fait dans les 20 millions de cadavres 100% pur cathos avec une âme en règle. Multiplié pour 2000 ans et en oubliant les erreurs de calculs, et sachant qu’en plus je m’en fous, J’imagine quand même que cela fait une montagne d’âmes à faire peur.

Vous imaginez le jugement dernier, avec le troupeau d’âmes qui reviennent :

On EXIGE nos retraites et nos salaires impayés ! On veut une prime de risque en tant qu’anciens martyrs chrétiens ! Nous voulons notre part des petits pains (et de pinard) que jésus à gardé dans sa tombe !

Bonjour le maintien de l’ordre...

Non, je préfère être damné, c’est plus logique.

Ton royaume de vivants en extase, je te l’échange contre une demi seconde de plaisir terrestre.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Apologie du blasphème (2)
13 septembre 2008 - 15h58 - Posté par momo11

Si on croit en dieu,il faut croire au diable.Et il faut bien reconnaitre que le diable est le plus fort.Pas vrai naboléon.....momo11







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite