Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le dépeçage du CNRS commence

de : Lotfi du 54
mercredi 17 septembre 2008 - 07h17 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

SNTRS(CGT), SNCS(FSU), SNPREES(FO), SNESUP(FSU)-Nancy2 Sections de Nancy

Adresse aux personnels de la Délégation Centre Est CNRS

Adresse à tous les personnels de la recherche publique

Le dépeçage du CNRS commence par le démantèlement d’Unités de la vague C sans réelles raisons scientifiques :

Ce plan de casse du service public de recherche est inacceptable.

Les projets de désassociations d’UMR comme ceux de deux unités connues de la DR6 pourtant bien évaluées par les instances scientifiques, révèlent la réalité des contre réformes en cours dans la recherche (LRU, plan stratégique du CNRS adopté au CA du 1/07/08) qui consistent à organiser un pilotage serré des unités par les Instituts dans le cadre du plan stratégique et de la politique du gouvernement. Ces projets de « désassociations-restructurations » se basent sur les fiches de caractérisation élaborées par la Direction des Partenariats du CNRS à la demande de la Direction Générale du CNRS.

Il devient évident que tout laboratoire qui n’est pas au sein d’une Université bénéficiant du plan Campus ou qui ne s’inscrit pas dans les priorités définies par le gouvernement (déclaration de la ministre Pécresse du 03/09/08) est appelé à disparaître. Le DG du CNRS, Mr. Migus a annoncé que le tiers des unités devraient disparaitre (réunion syndicats-Direction en mai 2008).

De plus, le limogeage spectaculaire de la directrice du département SHS est intervenu juste avant qu’elle signe le renouvellement des labos SHS de la vague "C" car, bien que préparant le projet d’un Institut SHS, elle avait prévu de ne délaisser aucune discipline ! Ces « restructurations-fusions-disparitions » programmées par la Direction du CNRS sont la négation du principe de la liberté de constituer des laboratoires autour de projets validés scientifiquement.

Encore récemment, Mr. Migus a déclaré le 10 septembre lors de la réunion des directeurs d’unités SHS que « la Direction du CNRS s’inscrit dans la perspective du renforcement du rôle des Universités dans le domaine de la recherche. Pour la gestion, cela signifie un mandat de gestion à l’hébergeur. A terme, la fonction d’opérateur de recherche du CNRS va aller en diminuant au fur et à mesure de la montée en puissance des universités », c’est-à dire dans le cadre de la mise en œuvre de l’autonomie des universités : LRU. Après la vague C, c’est le tour annuel des 3 autres vagues.

C’est la disparition à brèves échéances du CNRS. Il est encore temps d’arrêter ces destructions :

Nous nous adressons à tous nos collègues du CNRS, de l’enseignement supérieur et de la recherche) car ce qui se passe à Nancy et Metz va se passer partout, d’abord pour les labos de la vague "C" (Est de la France et une partie de la région parisienne).

L’heure est à l’action unitaire pour obtenir le retrait de ce plan de démantèlement des laboratoires

Les personnels et les organisations syndicales sont révoltés. Nous n’acceptons pas ces décisions de la Direction du CNRS. Le Conseil scientifique du CNRS des 21 et 22 octobre va donner son avis sur la liste des UMR à désassocier. N’est-ce pas l’occasion d’une montée en masse à Paris des personnels avec les organisations syndicales pour montrer notre détermination à refuser ce plan massif de désassociations-restructurations du CNRS ?

PREMIER ROUND A NANCY :

Sachant que nous n’avons pas encore obtenu (le 15/09/08) la liste des unités concernées alors que les négociations entre le CNRS et les universités commencent début octobre, nous appelons à un

RASSEMBLEMENT DEVANT LA DELEGATION REGIONALE JEUDI 18 SEPTEMBRE A 14H00

=> POUR OBTENIR LA LISTE DES UNITES CONCERNEES

=> POUR RAPPELER NOTRE EXIGENCE :

NON A CE DEMANTELEMENT DES LABORATOIRES

CE QUI BAFOUE L’INDEPENDANCE SCIENTIFIQUE

Les conséquences de ces mesures seraient dramatiques pour la recherche publique, pour les personnels chercheurs et ITA, thésards de ces laboratoires contraints à des mobilités forcées et soumis à des déqualifications. De plus dans le cadre de la RGPP, les licenciements de personnels ne trouvant pas de laboratoires seraient possibles juridiquement. Nous avons encore un statut de fonctionnaire de la FP d’Etat. Mais notre statut est également menacé par les recommandations des rapports Schwartz et Hoffmann que la ministre Pécresse entend suivre pour de nouveaux statuts (individualisation des rémunérations, augmentation de CDD, CDI de droit privé, remettre en cause le statut de chercheurs à temps plein). Le 18 septembre, la ministre V. Pécresse reçoit les organisations syndicales sur ces deux rapports et voudrait conclure par une remise en cause de notre statut de fonctionnaire enlevant toute protection à la recherche et à l’enseignement face aux pressions économiques et politiques.

Nous ne sommes pas taillables et corvéables à merci !

Notre statut est le dernier rempart qui nous protège.

Exigeons aussi ce 18 septembre :

· Le maintien de toutes les dispositions du statut de titulaire,

· La restitution des 900 postes supprimés,

· Le rejet des rapports Schwarz et Hoffman pour le maintien de notre statut

· L’ouverture de négociations sur la base des revendications (augmentation des salaires par la revalorisation du point d’indices, déblocage des carrières, recrutement de jeunes pour tous les départs à la retraite).


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le dépeçage du CNRS commence
17 septembre 2008 - 10h22

Et les partis comme le PS il fait quoi au juste ? On dirait qu’il approuve ce démantèlement umpiste, tant on l’entend si peu sur la question !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite