Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Sabiha AHMINE : Pour la Mémoire de Charonne et du 17 octobre

de : Alain France lundi 16 février 2009 - 15h27 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 2.9 ko

A une semaine du 8 février, il est important de ne pas oublier les victimes de Charonne, pour notre mémoire commune et pour la Paix en Europe et dans le monde. Note de Sabiha AHMINE :

L’histoire du Métro Charonne est une partie de notre histoire sociale commune. Elle évoque pour nous une page noire de notre mémoire, celle du sort tragique d’une des manifestations pacifiques pour la paix et contre la guerre.

Rappeler Charonne aujourd’hui, c’est dire combien le combat pacifique de nos anciens, sans divisions et sans repli, a été déterminant.

Même si la guerre d’Algérie fait partie de sujets difficiles, ce combat représente pour nous la poursuite du projet humaniste de la résistance, celui de transformation sociale pour l’égalité citoyenne, la liberté, la paix et pour la défense des valeurs de la république contre le mépris, contre la guerre et l’exploitation. 47 ans plus tard, en incitant à commémorer cette même mémoire commune, sans divisions, nous voulons inciter à mieux défendre nos acquis. Charonne comme octobre ont toujours besoin de reconnaissance pour être mieux renforcée et pour mieux défendre nos libertés.

8 personnes meurent écrasées autour de la Bastille et la République

C’était en février 1962, la fin de la guerre d’Algérie est imminente. Les opinions publiques nationales et internationales sont prêtent à accorder à l’Algérie son indépendance. Seule l’OAS y est opposée et le fait savoir violemment, avec des attentats cruels, entretenant un climat de peur, de violence, qui ont fait plusieurs victimes en France et en Algérie. Le 7 février 1962, un attentat vise André Malraux et blesse au visage une fillette de 4 ans. Le 8 février, à l’appel du PSU, du PC et plusieurs autres organisations syndicales, politiques, étudiantes, une manifestation pour la paix, contre la guerre en Algérie, et contre l’OAS, est organisée à Paris autour de la place de la Bastille et la République. Le préfet Maurice Papon donne l’ordre de réprimer cette manifestation, à l’instar de la répression du 17 octobre 1961 (où des centaines d’algériens sont tués à Paris et en banlieue). Les CRS chargent les manifestants qui s’engouffrent dans une bouche de métro fermée, station Charonne. 8 personnes meurent écrasées contre les grilles. On dénombre une centaine de blessés.

Liste des victimes de Charonne : qui étaient toutes à la CGT et, à une exception près, membres du Parti communiste

Jean-Pierre Bernard, 30 ans, dessinateur
Fanny Dewerpe, 31 ans, secrétaire
Daniel Féry, 15 ans, apprenti
Anne Godeau, 24 ans, employée PTT
Édouard Lemarchand, 41 ans, menuisier
Suzanne Martorell, 36 ans, employée à l’Humanité
Hippolyte Pina, 58 ans, maçon
Raymond Wintgens, 44 ans, typographe
Maurice Pochard (décédé à l’hôpital), 48 ans
Plusieurs autres dizaines (voir des centaines) de blessés étant par ailleurs dénombrés.
Reconnaissance : les martyrs de Charonne et d’octobre doivent avoir leur place à Paris et dans nos villes

Les martyrs de Charonne et d’octobre doivent avoir leur place à Paris et dans nos villes.

En dépit des difficultés et des calcules mercantiles, cette reconnaissance est en train de suivre sa voie républicaine. En 2007, la place du 8 février 1962 a été inaugurée jeudi, au métro Charonne, à Paris. Après la place du 17 octobre 1961, la place Maurice Audin et la Place Abdelkader, Paris reconnaît une fois de plus « les crimes d’Etat que l’Etat se refuse à reconnaître ». A Lyon, c’est Sabiha AHMINE, ancienne adjointe au maire de Lyon, conseillère régionale de Rhône-Alpes et présidente du CHRD qui, avec la société civile lyonnaise, a mené depuis 2001 ce combat de reconnaissance, qui c’est couronnée par la création du square Abdelkader en septembre 2008.

Voici un extrait d’une des interventions de Mme Sabiha AHMINE :

« Le 17 octobre ou l’effacement de notre mémoire

Pour la quatrième année consécutive, la ville de Lyon commémore officiellement, avec la société civile et l’ensemble des démocrates de notre pays, les événements du 17 octobre 1961.

Il s’agit là d’un hommage citoyen et républicain, un engagement clair de notre part pour défendre la mémoire et la dignité de ces dizaines de milliers de travailleurs algériens et leurs familles qui manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu raciste qui leur était imposé. Leur seule faute était de défendre leur droit à l’égalité, à l’indépendance et le droit des peuples colonisés à disposer d’eux-mêmes. Tous les historiens reconnaissent que l’action des forces de l’ordre que dirigeait M. Papon fut d’une extrême violence. Pour la comprendre, il faut remonter beaucoup plus loin, en amont, et étudier les méthodes répressives, forgées en Algérie et dans d’autres contextes coloniaux, avant leur application en région parisienne. Aujourd’hui, c’est au nom des valeurs de la République que nous exigeons reconnaissance et justice pour les familles de ces disparus qui furent tués par des policiers relevant de l’autorité publique de l’État français. Alors que

le groupe communiste au Sénat vient de déposer, le 12 octobre 2006, un projet de loi pour que la France puisse « reconnaître ce massacre », il n’y a toujours pas de véritable prise de conscience républicaine de l’ampleur de ce drame colonialiste, de son impact sur la jeunesse. En effet, pourquoi cet inexplicable silence officiel qui occulte notre devoir de mémoire et discrédite, aux yeux de la jeunesse, notre conception de la République ? La réponse est simple : faire l’histoire du 17 octobre, c’est faire l’histoire de toute la répression coloniale, ce que la loi du 23 février 2005 a tenté d’interdire… Invité au Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation de Lyon, dont je suis la présidente, l’historien anglais Jim House, nous explique comment

la disparition rapide de la visibilité de cette répression, dès novembre 1961, de notre mémoire commune, fait partie d’une interrogation plus large qui touche aux stratégies mémorielles institutionnelles. Il s’agit d’un effacement programmé d’une mémoire interdite. M. House explique dans ses travaux comment des manifestants, témoins de l’événement, ont été obligés pendant longtemps « de garder le silence dans un contexte politique, social et culturel peu propice à la prise de parole publique, voire à la transmission familiale, avant que d’autres générations ne se réapproprient cet événement qui va "renaître" dans les années 1980 dans un tout autre contexte ». Aujourd’hui, comme nous l’explique l’Appel de l’égalité d’abord, qui vient d’être lancé à l’Assemblée nationale,

il est urgent de faire de la reconnaissance et du partage de l’ensemble des mémoires de toutes les populations vivant sur notre sol, une des prérogatives de notre combat contre les discriminations. Car ce sont les colonialistes et leurs alliés antirépublicains qui, avec tous les moyens, ont empêché hier l’émergence de cette vérité du 17 octobre et veulent aujourd’hui avec des mensonges et autres moyens nous interdire de manifester contre leurs crimes.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sabiha AHMINE : Pour la Mémoire de Charonne et du 17 octobre
18 février 2009 - 22h30 - Posté par gilles

Merci Mme AHMINE pour votre analyse. Même si les antirépublicains disent qu’ils ne comprennent rien, ils ont en réalité peur d’être démasqués



Sabiha AHMINE : Pour la Mémoire de Charonne et du 17 octobre
19 février 2009 - 14h54 - Posté par nif

Cette article de sabiha ahmine est libérateur


Sabiha AHMINE : Pour la Mémoire de Charonne et du 17 octobre
26 juillet 2009 - 10h57 - Posté par Couca

Merci mme Ahmine pour votre action pour la mémoire lyonnaise





L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
5 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite