Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Paris,sous la pluie,le cortège a rassemblé 100.000 personnes

de : La retraite pour Fillon
lundi 19 mai 2003 - 16h52 - Signaler aux modérateurs

A Paris, sous la pluie, le cortège a rassemblé 100.000 personnes, selon les organisateurs, 38.000 selon la police.

Parti de la place Denfert-Rochereau en fin de matinée, il s’est rendu jusqu’aux Invalides, non loin du ministère de la Fonction publique, où Jean-Paul Delevoye présentait le projet de réforme des retraites au Conseil supérieur de la fonction publique de l’Etat.

Emmenés par les personnels de l’Education nationale et de la Santé, en force derrière une immense banderole qui proclamait "Pour la défense et l’amélioration des retraites, des pensions et des services publics", les manifestants ont réclamé les retraits des projets du gouvernement en matière de retraite et d’Education nationale.

Le défilé a rassemblé des personnels de tous les secteurs de la fonction publique d’Ile-de-France, agents territoriaux, des Impôts, de l’Equipement, de la Concurrence et des Douanes aussi bien que salariés de l’ANPE, de La Poste, France Télécom, ou encore la Banque de France.

"La retraite pour Fillon", "l’intégration de toutes les primes dans le calcul des retraites" ou encore la "grève générale", ont été scandés d’un bout à l’autre du cortège.

La journée de mobilisation de la fonction publique a été organisée à l’appel de six des sept fédérations nationales de fonctionnaires, seule la CFDT refusant d’y participer. Le sigle de la CFDT figurait pourtant sur les banderoles de plusieurs délégations, d’enseignants et d’agents de l’Equipement par exemple.

Au niveau confédéral, la CFDT et la CFE-CGC ont accepté le 15 mai le compromis proposé par le gouvernement sur la réforme des retraites. Mais l’union fédérale des fonctionnaires CGC a malgré tout décidé de se joindre à la journée de mobilisation.

Dans le cortège parisien, "exaspération" et "détermination" revenaient sur toutes les bouches et le malaise débordait largement le cadre des retraites.

"CE GOUVERNEMENT, ON N’EN VEUT PAS"

"Le gouvernement croit qu’il est légitime et qu’il a tous les droits parce qu’il a été élu avec 80% des voix. Mais il a oublié dans quelles conditions", a affirmé un aide-soignant de l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne).

"Apolitique et non syndiquée", Helène, la quarantaine, institutrice depuis 15 ans dans une école primaire parisienne, a fait grève pour la deuxième fois et participé à sa première manifestation.

"Parce que la suffisance et le mépris de (Luc) Ferry ne sont plus tolérables", a-t-elle expliqué. Et d’ajouter, la colère au bord des lèvres : "Est-ce qu’on peut accepter qu’un ministre de l’Education nationale mette ses enfants dans le privé ?"

Dans l’Education nationale, le phénomène de grève reconductible entamée en avril a touché plus de 80 départements, selon la FSU. Luc Ferry a invité les fédérations syndicales à le rencontrer à partir de mardi, alors que les syndicats réclament depuis plusieurs mois à être reçus par le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

"Demain on ne pourra pas se contenter d’une discussion courtoise, il faut que le gouvernement prenne la mesure de ce qui se passe dans l’Education et que le ministre soit véritablement mandaté pour ouvrir des négociations", a déclaré à Reuters Nicole Geneix, secrétaire général du SNUipp-FSU (enseignants de maternelles et primaires).

"C’est aujourd’hui la cinquième grève de l’Education, il y a plus de 2.000 établissements en grève reconductible et c’est un mouvement de fond dans la profession", a renchéri Bernard Boisseau, co-secrétaire général du SNES (collèges et lycées).

De nombreux lycéens sont venus soutenir leurs professeurs, comme ces élèves de terminale du lycée Talma, à Brunoy (Essonne), en "grève dure" depuis une semaine. "Même combat, même avenir", a résumé l’un d’eux, "on est prêt à ne pas avoir notre bac à la fin de l’année si c’est pour cette cause-là".

La colère était tout aussi palpable dans les rangs des agents hospitaliers.

"Dans les hôpitaux et le secteur social, cette réforme des retraites apparaît vraiment comme la goutte qui fait déborder le vase", a dit Irène Legay, secrétaire générale de la fédération nationale Sud Santé-Sociaux, en évoquant "des conditions de travail déplorables" et "un budget d’austérité".

"On sent que la mayonnaise prend puisque de nombreuses assemblées générales se tiennent tous les jours, même si la grève est parfois minoritaire pour le moment", a-t-elle ajouté, en soulignant que le mouvement de grève reconductible touchait désormais 25 établissements hospitaliers.

Anne-Marie, infirmière à l’hôpital parisien Paul-Brousse, a mis l’accent sur la "véritable souffrance" des agents hospitaliers.

"Il y a une véritable alerte quant aux conditions de travail qui se dégradent, le stress qui va en grandissant", a-t-elle dit. "Ce qui est sûr maintenant, c’est que ce gouvernement Raffarin, on n’en veut pas."


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite