Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Protectionnisme, Relocalisation et Décroissance


de : Michel Mengneau
jeudi 2 juillet 2009 - 11h14 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 30.4 ko

Par Michel MENGNEAU

L’ineffable sieur Villiers, alias l’agité du Bocage, a harangué les foules de sa voix haut perchée lors des européennes en prêchant un protectionnisme franchouillard, ce qui n’a pas manquer de faire rigoler maints économistes distingués. Il est tellement évident que ce principe dans un système ultralibérale n’a aucune efficience, ce que n’a semble-t-il pas compris Villiers qui a continué à se ridiculiser aux yeux des gens sensés, dont la plupart ont rejeté cette alternative. D’ailleurs l’agité qui ne comprend décidément pas grand-chose à l’économie ferait mieux de s’intéresser au département de la Vendée qui fait partie de ceux où le chômage est le plus important.

D’un autre côté, certains ont vu dans la relocalisation l’un des thèmes d’une Décroissance soutenable une forme de protectionnisme. En réalité, si de prime abord cela peut sembler être, mais cela n’est pas lorsque l’on défini bien les contours de la Décroissance avec son objectif de relocalisation. L’article qui suit, venu des billets du Parti Pour La Décroissance, résume bien la nuance…

Protectionnisme, Relocalisation et Décroissance (Edité dans les Billets du PPLD mais dont je ne peux pas citer le nom de l’auteur n’ayant pas trouvé sa signature....)

Que de nombreux articles y fassent référence, que le numéro de mars 2009 du Monde Diplomatique lui ait consacré un dossier, n’est pas étonnant : à l’heure de la crise, à l’heure des plans de relance et autres projets de moralisation du capitalisme, à l’heure du G-vain londonien, on a vu ressurgir les théories protectionnistes.

Les tenants de la dérégularisation des marchés, du libre-échange, de la déterritorialisation des productions n’imaginaient pas voir leur retour. Quoi, il y aurait encore des ouvrages, vantant le protectionnisme, en circulation ? Tous n’auraient pas subi les foudres des pompiers de Ray Bradbury ?

Pourquoi se réjouir du retour de ces théories protectionnismes ?

Au coeur du projet d’une société de décroissance, il y a la relocalisation : la relocalisation des moyens d’existence, du pouvoir politique, des liens sociaux etc. Mais, ce protectionnisme a-t-il quelque chose à voir avec la relocalisation ? Peut-il être une solution écologique ? Comment peut-il être utile comme phase de transition vers une société de décroissance ?

Un protectionnisme au service de qui, de quoi

Entendons-nous sur le terme : le protectionnisme est une politique économique selon laquelle un état, ou un groupe d’états, interviennent dans l’économie pour protéger leurs entreprises et aider leurs produits, par la mise en place de politiques d’achats publics, de barrières douanières, de subventions (à l’exportation, aux producteurs, aux acheteurs), de normes sanitaires ou techniques, de dumping (fiscal ou social) etc. En gros, les entreprises sont (en partie) protégées de la concurrence, les emplois ne sont pas menacés et les salaires ne plongent pas vers le bas. Si le protectionnisme n’est qu’une rustine pour éviter le naufrage du néo-libéralisme, il n’a aucun intérêt.

S’il n’est qu’un mauvais moment à passer (pour certains, cela va de soi) en attendant la reprise des hostilités de l’horreur économique, il n’a pas plus d’intérêt.

S’il est une barrière qui protège les salariés, changerait-il pour autant le système actuel, aliénant et productiviste ?

Non, parce qu’il se pense toujours dans une société de croissance économique.

Est-ce à dire que le protectionnisme serait tout à fait inutile ?

Non, si on l’utilise comme un outil de transition au service d’une relocalisation désormais nécessaire de l’économie.

Redéfinir le protectionnisme

Mais de quel protectionnisme parlerait-on ? D’un protectionnisme écologique et social qui, pour se définir, tiendrait compte des dégâts sociaux et environnementaux dont le capitalisme est responsable : en clair, un protectionnisme interdisant à la fois l’importation de produits dont la production pourrait être assurée localement (au niveau géographique et non au niveau des frontières nationales si bien sûr il n’y a plus de politique de dumping social ou écologique entre les états voisins), et l’exportation de produits qui entraîneraient des suppressions d’emplois dans les pays d’exportation ou des pollutions.

François Ruffin dans un article du Monde Diplo auquel je faisais référence au début de cet article, fait cette remarque : « L’hypothèse [mettre davantage de barrières douanières] semble riche d’un protectionnisme moins défensif (industriellement) qu’offensif (socialement, écologiquement). Dirigé non pas contre des pays étrangers (du Sud, d’Asie, etc.), mais contre nos entreprises occidentales. Qui rebâtisse un espace où le politique reprend la main sur l’économie… »

N’est-ce pas à un dépassement de la vision traditionnelle du protectionnisme qu’il en appelle ?

Ainsi, un protectionnisme adapté pourrait permettre un changement structurelle de l’économie et une réorientation progressive de sa production, en se fondant notamment sur des petites entités artisanales et coopératives.

Il s’agit de maîtriser les échanges, de réduire et non pas d’interdire les importations. Pour cela Yves Cochet proposait que chaque territoire procède à un inventaire de ce qu’il importe, analyse ce qu’il peut raisonnablement produire, établisse un calendrier de transition pendant laquelle l’importation des biens visés sera plus chère et, encourage investisseurs et producteurs à entreprendre les productions locales (revue Entropia, n°1, automne 2006).

Relocaliser pour refonder le local

Entendons-nous à nouveau sur les termes : la relocalisation économique désigne un changement d’implantation géographique de tout ou partie des activités d’une entreprise, qui a pour objectif de rapprocher les lieux de production de ceux de consommation. Elle peut aussi être définie comme le retour dans un pays développé d’une activité qui avait précédemment été délocalisée dans un pays en développement.

« La stratégie de la renaissance local, écrit S. Latouche dans Le pari de la décroissance, ne consiste pas à construire et à préserver une oasis dans le désert du marché mondial », mais bien à créer une société autonome.

La relocalisation servira à construire l’après-capitalisme. Précisons qu’elle ne concerne pas uniquement le terrain économique, mais surtout les terrains politiques et culturels. Relocaliser, c’est bien sûr produire, transformer, distribuer et consommer localement. Mais cela doit aller bien au- delà : c’est la vie tout court qui doit être reterritorialisée. C’est à la fois une nécessité et une évidence, parce qu’avec la raréfaction à venir du pétrole, les coûts de transport, qui devraient devenir beaucoup plus importants, conduiront à des relocalisations.

Cette refondation du local n’est nullement synonyme de repli sur soi

« L’écorégion favorise les échanges internes mais ne s’interdit pas les partenariats », écrit Nicolas Ridoux dans La Décroissance pour tous. Qui en effet, pourrait croire qu’une région pourrait se suffire à elle-même, que chaque région du monde serait suffisamment dotée pour se passer de tout échange avec ses voisines ?

Vers l’autogouvernement

Ne proposer qu’un (re)développement local ne servirait à rien, si le territoire est à l’abandon, c’est-à- dire sans biens communs publics, et si ce territoire n’est plus qu’un espace à gérer au service du capitalisme, « des territoires sans pouvoir à la merci de pouvoirs sans territoire », comme l’écrit S. Latouche.

Favoriser la production locale, c’est poser la question de son utilité réelle, une utilité autre que la rentabilité ; c’est également réintroduire les questions de l’autonomie et de l’autoproduction. Ces questions doivent être posées et débattues démocratiquement.

Revivifier la démocratie locale, c’est ce qu’on peut attendre de la relocatisation, tout comme on peut espérer : réduire les pollutions (moins de transport ; produire ce qui est juste nécessaire et le faire sans détruire ; traitement des déchets sur place et pas chez le voisin) ; refonder les solidarités locales (mise en place des circuits entre producteurs et consommateur) ; retrouver une autonomie (souveraineté alimentaire, autoproduction énergétique, etc.) ; se réapproprier les outils de production (autogestion) ; retrouver des savoirs-faire et des emplois diversifiés : la mondialisation néo-libérale a détruit les possibilités d’une société autonome par l’hyperspécialisation et le productivisme.

Il est plus qu’urgent que les citoyens prennent enfin le pouvoir politique pour débattre et organiser cette production qui répondrait à leurs besoins, et… construire une société équitable socialement et soutenable écologiquement.

« Tout s’oppose dans ce système à l’autonomie des individus », écrivait dans son dernier texte, le regretté André Gorz

La refondation du local sera donc le moyen de réhabiliter l’Humain au dépend du consommateur et de l’homo economicus.

Http ://le-ragondin-furieux.blog4ever.com



Imprimer cet article





Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite