Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le tri sélectif, la méthanisation, le recyclage.

de : Mengneau Michel mercredi 8 juillet 2009 - 09h36 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
PNG - 154 ko

de Michel MENGNEAU

Le tri sélectif est entré dans les mœurs. Si cela n’est pas toujours parfait c’est que la motivation première pourrait être améliorée. En effet, le citoyen responsable qui fait correctement son tri travaille en réalité pour un recyclage effectué parfois par une communauté de commune, mais en règle générale par le secteur privé ce qui n’est pas forcément la panacée. Donc, il fait un travail gratis pour une entreprise qui est bien heureuse de voir une partie du boulot réalisée par un consommateur bonne poire qui en plus paye pour qu’on lui ramasse ses déchets. Cependant, personne ne râle de trop car on avance alors que le tri sélectif est un geste citoyen aidant à sauver la planète, ce qui sert bien les intérêts du privé et aide à faire passer la pilule.

Toutefois, après le tri, le traitement des déchets reste un sujet récurrent puisque l’on entend des tollés indignés lorsque s’installent ou sont en prévisions de nouveaux incinérateurs, à juste titre d’ailleurs. Il est alors évident que la réduction des surplus de consommation et un autre mode consumériste sont les priorités, que ce soit dans l’espace ménager, industriel ou autre.

Cependant, des solutions simples allant dans le sens de la relocalisation s’offrent à nous si l’on veut bien s’y attarder. D’abord il faut éviter le piège des produits de substitution à la poche plastique usuelle, à la bouteille du même matériau traditionnellement issus des substrats du pétrole car ceux qui sont préconisés comme produit biodégradables sont issus des polymères tirés des amidons de céréales pour la plupart, ce qui revient une fois de plus à détourner l’agriculture nourricière de son but initiale à l’instar des agro-carburants. Pour ne pas retomber dans ce travers qui crée automatiquement un déséquilibre alimentaire sur la planète nous chercherons ailleurs des solutions. Et si on doit remplacer en partie les anciennes poches, bouteilles, etc., par d’autres issus de l’agrobusiness cela doit se faire avec modération.

Cela nous permet de dire sans contestation possible que la surconsommation voulue par le productivisme capitaliste ou communiste est néfaste aux bons rééquilibres consuméristes. Pour aller vers de vraies solutions on privilégiera le verre consigné par exemple, qu’il soit recyclé ou fabriqué, ceci ayant l’avantage de pouvoir remettre en activité de petites verreries coopératives comme cela fut cas en début du XXéme siecle, l’avantage subsidiaire étant un transfert de main-d’œuvre et une localisation de celle-ci. On peut aussi utiliser un conditionnement appartenant à l’acheteur, ce qui remet tout à fait en cause les formes de commerces actuels dans la mesure où l’on va aussi favoriser le commerce de proximité. Ce sont quelques idées autour desquelles il est intéressant d’engager un travail de réflexion. On peut d’ailleurs s’inspirer de l’amateur de légumes frais et gouteux qui va à l’Amap de ptoximité plus facilement avec un panier d’osier plutôt qu’avec un vulgaire cabas en plastique réservé aux achats dans un supermarché éloigné, celui d’une banlieue déshumanisée.

Il y a aussi et surtout les sempiternels déchets papier que l’on doit à une publicité intempestive, le pire c’est que les démagogues de la surconsommation ont le culot de faire remarquer qu’ils utilisent du papier recyclé pour nous en abreuver sous prétexte qu’ils ne « déforestent » pas, sans doute ont-ils oublié de dire que l’encre utilisée n’est pas recyclable et pour beaucoup assez nocives. La meilleure solution est incontestablement une éradication de la pub, ça réglera beaucoup de problèmes et ouvrira aussi la porte à une autre conscience sur nos besoins, nécessitant l’exclusion du système marchand des ressources alimentaires, de santé, d’éducation, de transport…

Après avoir diminué le tonnage de nos déchets, limités dans la mesure du possible ceux-ci se concentreront autour des déchets périssables et ceux recyclables dont les préférences iront vers le verre, le papier, les métaux ferreux et non ferreux, en éliminant progressivement ceux issus de la transformation du pétrole dans la mesure où se sont eux les plus polluants et peu recyclables à long terme. N’oublions pas les biodégradables qu’il faudra manipuler avec prudence ainsi que nous en avons déjà parlés. Privilégions surtout une consommation moindre et plus responsable, il en dépend de l’avenir de la planète. Reste maintenant le traitement de nos déchets.

Comme on commence à connaître les systèmes à rejeter comme les incinérateurs, les décharges à ciel ouvert, pour ne pas faire un tour complet autant qu’inutile nous nous arrêterons sur une façon de faire d’avenir, la méthanisation.

Sans entrer dans des détails techniques très poussés un petit rappel du principe nous permettra d’en comprendre les intérêts. On prend simplement les déchets organiques que l’on fait digérer par des bactéries méthanogènes dans un réacteur. Bactéries présentes dans les déjections animales par exemple et qui ont la particularité de vivre sans oxygène. Digestion donc anaérobiose qui permet la production de méthane. Biogaz qui va servir pour la production d’électricité ou de chaleur, le résiduel, sous forme de matière sèche, fait quant à lui un excellent compost. Néanmoins, le procédé est intéressant que dans la proximité car compresser le gaz pour le transport serait très onéreux et ne comporte que peu d’intérêt puisque la matière première est disponible un peu partout.

Le principe est simple, une cuve hermétique appelée digesteur où le contenu y est chauffé entre 40° et 50° pendant qu’un brassage s’effectue épisodiquement pour éviter la formation d’une croute gênant les émanations de gaz, on estime la durée de cette opération entre 30 et 40 jours. On obtient ainsi un biogaz où le méthane occupera la part belle que l’on estimera aux alentours de 60%.

Comme on le voit, le système n’est pas compliqué et s’il n’est pas encore la panacée car par exemple couteux lorsque l’on veut l’introduire dans un réseau de chaleur collectif à grande échelle et pour la production d’électricité est encore un peu polluant, mais il l’est beaucoup moins que le charbon et les déchets sont réutilisables à l’inverses de ceux du nucléaire dont on doit les enfouir puisqu’ils sont particulièrement dangereux, alors que les autres font pousser les salades…

Une autre erreur de plus en plus courante à propos de la méthanisation c’est de vouloir l’industrialiser, ce qui pour l’instant est peu rentable et abscons comme raisonnement. Cela par contre nous dirige vers de petites unités qui vont permettre aux citoyens de s’approprier la chaine de traitement de leurs déchets. En installant des unités locales gérées par exemple par des coopératives de quartiers où de villages on maitrise alors complètement nos rejets, allant même jusqu’à produire de l’énergie ce qui est par conséquence tout bénéfice pour la collectivité. On pourrait même espérer que le produit de la revente permette de payer la collecte, les poubelles et containers ; d’ailleurs un ramassage différent, ainsi qu’il commence à ce faire dans quelques communes qui utilisent le cheval, va en complément et s’adapte bien à ce concept.

Comme on le voit, il s’agit d’une conception tout à fait différente du traitement de nos déchets, une prise en charge directe par le consommateur, afin de sortir du système marchand qui fait que l’on va payer deux fois une boite de conserve, à l’achat et dans le coût des ordures ménagères après l’avoir de sus triée et parfois nettoyée.

Justement, la boite de conserve, que va-t-on en faire ? Naturellement, on va la recycler, mais au lieu de la diriger vers une grande entreprise qui va la compacter, le stocker, puis l’expédier vers une fonderie éloignée, pourquoi ne la traiterions nous pas sur place ? Rien de plus facile…

Ce qui est dommage, c’est que l’on ne regarde pas plus souvent autour de soi trop bercé par le ronronnement productiviste des grandes unités de productions capitalistes ! En , par exemple, il n’est pas rare de voir de petites unités de fabrications qui vont de la fonderie au produit fini. En France récemment j’ai eu l’heureuse surprise de découvrir une petite fonderie familiale qui fabriquait allègrement dans un petit village de campagne. Le seul reproche que l’on pouvait faire à cette petite affaire c’est qu’elle utilise du coke comme combustible. Il eut sans doute été préférable de fonctionner avec un four Martin, four électrique, électricité qui pourrait être fourni par la méthanisation locale. Donc, en relocalisant, pourquoi ne pas traiter directement nos métaux ferreux et non ferreux pour une production locale, une fois de plus le déchet trié rapportera à la collectivité.

Mais toutes ces réflexions, ce concept ne sont envisageables que si l’on sort du système marchand, d’un ultralibéralisme galopant et d’une mondialisation dont le seul but est l’exploitation de l’individu, pour concevoir une société plus sobre et plus solidaire, où l’humain passera avant le profit. Il en est aussi de même avec l’air, l’eau, le soleil que le citoyen doit se réapproprier, l’exploitation par la collectivité et pour la collectivité et non réservée à une oligarchie dominante en tirant seule les bénéfices. Il s’agit alors d’une façon toute autre de voir nos sociétés et ce rééquilibrage ne peut se faire qu’à travers une décroissance soutenable des pays développés.

On peut conclure aussi que les axes de la recherche doivent être tout à fait différents de ceux des chercheurs inféodés au capitalisme vert, surtout à une aberrante croissance verte, mais aller véritablement vers une amélioration de l’environnement en dehors de toute contingence mercantile. C’est pourquoi que, lorsqu’un grand patron finance un film, un documentaire qui se veut de portée écologique par la dénonciation de nos erreurs, l’on ne peut que rester dubitatif sur sa motivation profonde, et surtout n’apporter que peu de crédit à cette sorte d’écologie spectacle qui n’est qu’une forme d’exutoire.

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le tri sélectif, la méthanisation, le recyclage.
8 juillet 2009 - 18h45 - Posté par nitram

Cher Monsieur
je vous suis parfaitement sur l’ensemble de votre article et sur les gens qui font des films pour nous culpabiliser.
Il y a longtemps que nous avons compris qu’en France en dehors des sociétés monopolistiques il n’y avait pas grand chose à faire pour les PME même performantes. C’est pourquoi je me consacre modestement aux pays émergents.
Vous pouvez visiter notre site www.meldom-energies.com
Bien cordialement
D. Martin



Le tri sélectif, la méthanisation, le recyclage.
9 juillet 2009 - 17h53

Article très intéressant, merci !

Quelques remarques à ajouter cependant...

Vous dites que la fraction solide, appelée "boue", fait un excellent compost... J’émets quelques réserves dans la mesure où cela dépend fortement du type de déchets en entrée des réacteurs... Un des problèmes, notamment lorsqu’il s’agit de déchets industriels ou agricoles, est l’accumulation de métaux lourds qui se retrouveront donc dans le sol et possiblement dans les nappes phréatiques après épandage des boues.

Il serait intéressant de réaliser une Analyse de Cycle de Vie sur les installations de méthanisation... Une telle analyse permettrait de faire un bilan complet... En effet, vous indiquez qu’il serait préférable de privilégier des petites unités de production... Cependant je m’interroge sur le rapport cout/bénéfice écologique de telles installations... Comme vous le soulignez, pour catalyser la réaction de méthanisation, il est nécessaire de chauffer les réacteurs à une température assez élevées (vous indiquez 40-50°C, on peut noter qu’il existe également des méthaniseurs thermophiles fonctionnant vers les 70°C), ceci demande donc de l’énergie... De même, les réacteurs sont de grandes cuves métalliques ou en bétons qui sont extrêmement énergivores à la construction... De plus, les réacteurs demandent également des systèmes de régulations, tel que le pH et la température, ce qui signifie des systèmes de pompes, d’agitateurs... Enfin, le méthane est un gaz à effet de serre extrêmement puissant (beaucoup plus que le dioxyde de carbone dont on parle temps)... Ce gaz est notamment présent dans toutes les phases de l’industrie pétrolière... Les torchères que l’on voit dans les raffineries servent à le brûler... Aussi, est-il une bonne chose d’imaginer une société qui utilise de façon massive un tel gaz ??!!...

Une dernière remarque enfin... Des études sont actuellement en cours (notamment à l’INRA et dans des structures privées) pour coupler le processus de méthanisation à des cultures d’algues utilisées pour la production de biocarburant... Il s’agirait d’utiliser le CO2 produit par le méthaniseur pour alimenter les algues dont l’huile est ensuite extraite pour obtenir le biocarburant...

Toutes ces biotechnologies paraissent des plus intéressantes mais, pour l’instant, elles servent surtout au green-business et à ne pas remettre en cause notre système de production et de consommation.. ; aussi je vous rejoins donc dans la nécessité de revoir totalement notre consommation énergétique... Comme on le dit souvent, "le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas" !...

Maxime



Le tri sélectif, la méthanisation, le recyclage.
10 juillet 2009 - 23h42 - Posté par Thierry

Je vois Maxime que même du Chili, tu continues à suivre Bellaciao. Je suis tout à fait d’accord avec tes remarques sur le plan technique et scientifique. Les boues de station urbaines peuvent aussi être très dangereuse même après compostage...
Mais franchement je me demande si le développement durable est compatible avec le capitalisme vu que le traitement des déchets a créé une économie avec bien entendu les critères de rentabilité et de productivité et que ferait-on maintenant de cette économie si nous ne produisons plus de déchets ?
Allez ciao et bon séjour au Chili, pense quand même à revenir, la France a besoin de chercheur de ton espèce, qui raisonne en mettant toujours l’humain en priorité. Ne change surtout pas mon camarade...
Thierry.





Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Bretagne : face à la tyrannie sanitaire !
jeudi 15 - 16h55
de : joclaude
1 commentaire
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite