Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE

de : VIA Claude Deloume lundi 11 janvier 2010 - 11h26 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Lu sur le blog de Chien Créole :

LES MARTINIQUAIS ONT DIT NON MERCI

Ainsi donc le "non" l’a très largement remporté en Martinique et en Guyane qui se voyaient proposer un statut d’autonomie avec l’article 74. Je ne m’attarderai pas sur les conséquences de ces référendums dans ces deux départements d’Outre-mer, car en toute honnêteté, je méconnais profondément les logiques qui ont conduit à ce résultat et les traces qu’elles vont laisser. Peut-être notre correspondant Moun Isi se risquera-t-il à une analyse de cet échec. Je me bornerai pour ma part à analyser succinctement les répercussions possibles pour la Guadeloupe et les perspectives d’autonomie que cela laisse.

Ecarté

Le premier constat, c’est que les élus guadeloupéens qui ont demandé à Sarkozy un moratoire de dix-huit mois pour prendre leur décision doivent se frotter les mains de ne pas s’être précipité dans ce qui est devenu un fiasco. En 2003, pour une consultation plus ou moins similaire, la Martinique avait obtenu beaucoup plus de points en faveur du "oui" que la Guadeloupe, ce qui n’avait pourtant pas suffi à constituer une majorité. Cette fois, la démarche a été initiée par les élus martiniquais, en 2008, alors qu’en Guadeloupe, cette proposition de référendum a été décidée par Nicolas Sarkozy. Autrement dit, si cette question avait une légitimité certaine en Martinique, ce n’était pas le cas en Guadeloupe où le LKP, dès le début a dénoncé une tentative de diversion de la part d’un pouvoir cherchant à esquiver les questions restées en suspens depuis les 44 jours. En 2003, il a manqué environ un millier de votes pour que le "oui" l’emporte en Martinique ; cette fois, au moins, c’est plus net : environ 80 % des électeurs, avec un taux de participation avoisinant celui des dernières élections présidentielles, ont voté "non". Semblable référendum, si la Guadeloupe y avait participé, n’aurait probablement pas obtenu 10% de "oui" pour les raisons que je viens d’évoquer ! Il est donc désormais exclu qu’au terme du moratoire, Lurel et Gillot demandent une évolution statutaire. C’est un premier enseignement.

Un chemin différent pour la Guadeloupe ?

Même si le LKP était opposé à aborder la question de l’article 74 en l’état et si l’UGTG était sans ambiguïté sur cette ligne, on peut malgré tout imaginer que cette forte réticence de la population envers une évolution statutaire va mécaniquement affaiblir les indépendantistes au sein du LKP et provoquer un mini rééquilibrage d’influence à la faveur des autres tendances. C’est du moins probable.

Et puis du côté institutionnel, l’article 74 prévoyant un renforcement du pouvoir local et la fusion en une assemblée unique, donc aux pouvoirs accrus, avait de quoi susciter l’intérêt des politiques de tout bord. Le fait que cette option soit écartée en Guadeloupe va dans une certaine mesure dégager le champ et cesser d’accaparer les esprits et les énergies. C’est une opportunité pour se recentrer sur les questions fondamentales, celles des 146 points de la plateforme de revendication. Une fois les réponses apportées, et si cette ébauche de réflexion se poursuit pour aboutir à un projet de société, la Guadeloupe choisira, si elle le souhaite l’outil ad hoc pour le mettre en application. C’est un chemin plus long mais la démarche aura du sens. Si elle s’engage dans cette voie, la population aura été partie prenante depuis le premier jour du processus et l’autonomie ne sera pas une fin en soi, mais un moyen dont tous comprendront l’utilité. Cette condition est certainement la clé du succès d’une telle entreprise. Entre temps, les élus devront faire la démonstration qu’ils sont dignes de la confiance qu’on pourrait être amené à leur accorder. Et pour y parvenir, il va falloir un sacré changement d’attitude afin de combler le gouffre qui les sépare aujourd’hui de la population. Ce sera sans doute là la partie la plus ardue…

FRédéric Gircour (chien.creole@gmail.com)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
11 janvier 2010 - 12h41 - Posté par gligli

De quoi voudrait on s’étonner ? , le non était déjà gagné d’avance !
On ne fais plus la révolution , même si c’est la révolution des mentalités comme dans les années 1960.
Les Antilles sont tellement dans la société de consommation, dans la religion, c’est pas à mettre en second plan et à quand les dirigeants du lkp ou autres le comprendrons ? Ca prendra du temps , il faudra des expliquations sur " comment faire autrement " et d’une autre facon que celle des grêves générales . Ecoutez les gens !!!! c’est pas les revendications et l’idée même politique qui est fausse mais bien la facon de le faire comprendre, ressentir à la population. Pas les Antillais qui n’ont rien compris mais les dirigeants des mouvements qui n’ont pas été à la hauteur, ou est l’autocritique ?
A vouloir aller trop vite, trop dur, face à un mur de peur, il faut casser le mur par ses fondations et même si cela prend du temps.
L’éducation idéologique est pour tous !!!! et le ché est mort depuis longtemps.
Informer, communiquer, boycotter, grêves ciblées , sans trop de problème pour la population ( il y a moyen !). Tout est à refaire et on ne va pas appeler à une greve générale puis quelques jours après dire le contraire...
Question à qui doit on le résultat des votes ?



ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
11 janvier 2010 - 22h28 - Posté par Salines

Voilà une approche bien sympathique, et très "démocratique" à la mode de Moscou d’avant 1989 :

 les électeurs n’ont rien compris, ils sont nuls

 le bien du peuple doit lui être imposé par des gens plus intelligents que lui, et qui eux ont tout compris

 si le choix des électeurs n’est pas celui que les "gens intelligents" veulent, c’est qu’ils ont peur, pas parce qu’ils ont réfléchi.

Ca c’est du totalitaire bon teint, bien net, de la bonne "démocratie" telle qu’on peut l’attendre de ceux qui appellent de leurs voeux autonomie ou indépendance.

Allons, Bon Couillon de Peuple, vote pour moi, je te promets des lendemains qui (dé)chantent.

Vive le respect ! Et merci pour l’avertissement gratuit. si d’aventure on avait eu un doute ...


ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
11 janvier 2010 - 23h52 - Posté par

Donc, tout comme la Corse en 2003, la Martinique et la Guyane ne veulent finalement pas être une collectivité autonome. Beaucoup de bruit pour rien. Et je pense que les Guadeloupéens seront du même avis. Je comprend mieux maintenant pourquoi Domota n’était pas chaud pour qu’il y est un référendum là-bas. Il a peur du résultat qui l’affaiblirait.


ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
12 janvier 2010 - 11h42 - Posté par langue-rouge

Attention à ne pas faire les questions et les réponses à la place des antillais.

Les Martiniquais et les Guyannais n’ont pas dit qu’ils refusaient plus d’autonomie mais qu’ils refusaient les conditions dans lesquelles Sarkozyvoulait leur donner plus d’autonomie.
Rejet de l’article 74 ne veut pas dire rejet de plus d’autonomie, rejet des conditions imposées par Sarkozy je vous le rappelle ne peut pas être synonyme de rejet d’un processus amenant à plus d’autonomie.

Quant à Domota, il a raison d’avoir refuser ce que Sarkozy voulait imposer au peuple guadeloupéen. Ce n’est pas à l’état français de décider quand, comment, et par quel article de loi les guadeloupéens doivent aller vers l’autonomie d’autant plus que c’était une manière de court-circuiter le LKP dont la légitimité n’est plus à démontrer. Encore 25000 personnes dans les rues à l’appel du LKP il y a quelques jours sur 400000 habitants.

D’autant plus que les antillais, à juste titre se sont méfiés de ce que le pouvoir Sarkozyste toujours en pointe quand il s’agit de rogner sur les droits sociaux avait derrière la tête en leur proposant d’aller vers plus d’autonomie.
Il est évident que quand le peuple antillais s’est rendu compte que pour toute réponse concrète à la grève de plusieurs semaines pour réclamer une réponse concrète à la misère sociale, la fin de la "pwofitasion" et de la main mise des békés sur l’économie des iles, le gouvernement a sorti de sa poche l’article 74 tout en trainant les pieds pour appliquer les réformes exigées, les antillais ont du se dire qu’il y avait un piège.

Maintenant, je ne connais pas assez la situation là-bas pour en dire plus. Mais merde à ceux qui se font donneurs de leçons et qui méprisent le peuple.


ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
12 janvier 2010 - 11h48 - Posté par durdur

la bourgeoisie noire a abdiqué ses véléités indépendantistes qui la travaillait dans les années70 .. Personne ne peu prendre le relai et les cordons de l’argent dit "braguette" est à Paris pas à Fort de France ...la peur de la misère des voisins fait le reste ... Bye bye


ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
12 janvier 2010 - 16h39 - Posté par Claude Deloume

Quant à ta vision à toi, elle me fait penser à celle de Moscou (d’après 1989 !)...


ONDE DE CHOC DU REFERENDUM EN MARTINIQUE
12 janvier 2010 - 23h01 - Posté par Jobert

Indépendance et bourgeoisie locale

L’indépendance est toujours l’affaire de la bourgeoisie locale...

A la Martinique, il y en a deux ! Celle des békés et l’autre.
A la limite, celle des békés fait moins peur que l’autre. Ils sont plus discrets, même si, naturellement, plus voyants. Ils "écrasent" moins que l’autre qui a un comportement ostentatoire systématique, voiture, auto, et j’en passe.
Le discours de la bourgeoisie indépendantiste n’est pas crédible. Il est arrogant, suffisant, haineux. A la limite, si le béké a le pouvoir économique, il n’aura jamais le pouvoir politique, donc il sera toujours moins dangereux. On le brandit comme un épouvatail à moineau, il fait moins peur que l’autre bourgeoisie.

La pseudo alliance de la bourgeoisie indépendantiste avec le bas peuple, ne trompe pas les plus démunis. L’exemple de la Caraïbe avoisinante peut donner la suite de l’histoire. La bourgeoisie locale s’installe au pouvoir et met le vérou sur toute nouvelle ascension sociale. C’est la fin des grèves et de toute augmentation du pouvoir d’achat. (Le pouvoir d’achat n’a pas bougé dans certaines iles depuis l’acession à l’indépendance. Les syndicats pourtant actifs au moment des indépendances sont morts ou vérouillé, dans la petite Caraïbe et à Trinidad).

Les nouveaux bourgeois nationaux se tournent alors vers les Etats Unis, où les enfants font leurs études. la coupure avec les plus démunis est alors radicale et définitive. La disparition de l’ancienne dualité avec la Métropole, entraine un vide revendicatif, qui est comblé et occupé par un nationalisme de pacotille et un ethnocentrisme facile, que la nouvelle bourgeoisie locale utilise comme leurre pendant qu’elle prend le pouvoir politique et économique avec une main de fer. Certains chez nous, sous couvert d’autonomisme(comme les indépendantistes), n’attendent que ce moment, pour s’emparer du pouvoir politique et économique. Fonctionnaires à la retraite, voulant se reconvertir et s’enrichir, comme on peut le soupconner à la Guadeloupe...

Ce modèle d’évolution, même s’il n’est pas explicité clairement, est compris de façon intuitive par les plus démunis. Tout un chacun sait par une observation de tous les jours, que le frère peut se transformer en bourreau et que ce bourreau peut être d’une dureté et d’une cruauté incroyable. Que le discours de ce frère sur le social et la société meilleure de demain, n’est motivé que par une convoitise redoutable du pouvoir et de l’argent. Nous avons ce triste spectacle tous les jours en politique.

Alors on peut comprendre, que l’assimilation législative soit considérée par la grande majorité, comme un garde fou contre ce danger, qui comme je le rappelle est peu développé dans les analyses, mais que tout martiniquais ou guadeloupéen sait qu’il existe et lui pend au bout du nez en cas de rupture avec le système législatif actuel...

Partir pour quoi faire ? Pour faire mieux ? Il n’y a que la bourgeoisie indépendantiste qui le pense... Alors ouvrons l’oeil et regardons ce qui se passe chez nos voisins immédiats.

On comprend que la France et l’Europe puissent incarner une certaine sécurité ! Ils sont des millions à y adhérer, alors pourquoi pas nous.

A cause de notre couleur de peau sous entend le discours implicite indépendantiste. On comprend que ce discours, en somme, soit superficiel...





Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
4 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite