Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Philippe Corcuff (84 articles)
De Zidane au sous-commandant Marcos : un héroïsme de la fragilité ?
de : Philippe Corcuff - 17 juillet 2006
5 commentaires
de Philippe Corcuff Maître de conférences de science politique à l’Institut d’études politiques de Lyon Y a-t-il encore une place pour des héros en ce début de XXIème siècle ? Non répondraient des intellectuels « post-modernes » pour lesquels tout se dissoudrait inéluctablement aujourd’hui dans un magma informe, où aucune valeur ne pourrait surnager. Regrettant cette évolution, l’historien américain Christopher Lasch notait quant à lui, dans La culture du (...)
Lire la suite, les commentaires...
Lettre ouverte à Régis Debray sur le tragique, l’utopique et la gauche du XXIe siècle
de : Philippe Corcuff - 23 juin 2006
Paru dans Le Monde, "Le Monde des livres" de Philippe Corcuff Cher Régis, Ta Supplique aux nouveaux progressistes du XXIe siècle (Gallimard) nous oriente opportunément vers une réflexion sur l’armature intellectuelle de la politique, à un moment où coups bas politiciens et manœuvres électoralistes occupent le devant de la scène. Après les tragédies du XXe siècle, avec la course néolibérale au neuf en toc, à l’ombre des risques écologiques, il est temps de réévaluer (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les Universités Populaires et Michel Onfray au TNP de Villeurbanne (23-25 juin 2006)
de : Philippe Corcuff - 17 juin 2006
Le Printemps des Universités Populaires Thème de la Rencontre : L’engagement des savoirs : quelles Lumières aujourd’hui ? Présentation par Philippe Corcuff (enseignant bénévole à l’Université Populaire de Lyon) L’Université Populaire de Lyon se veut au carrefour de la diffusion d’un savoir rigoureux et d’une visée sociale de redistribution des connaissances vers le plus grand nombre. Il s’agit tout d’abord de prendre appui sur des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Un Marx méconnu : la subjectivité individuelle au cœur de la critique de l’économie politique
de : Philippe Corcuff - 7 juin 2006
11 commentaires
de Michel Henry entretien avec Philippe Corcuff et Natalie Depraz Quand j’ai commencé à entrer en relation, je dirais, personnelle avec la philosophie, c’est-à-dire à me demander ce qu’elle signifiait pour ce que je cherchais, et pour savoir ce que c’était que l’homme, j’étais en désaccord avec la pensée classique qu’on enseignait alors, qui était une sorte d’idéalisme post-kantien, qui était l’enseignement un peu de la République, (...)
Lire la suite, les commentaires...
DU VIDE EXISTENTIEL DU CAPITALISME
de : Philippe CORCUFF - 29 mai 2006
13 commentaires
Á propos du livre de Christian ARNSPERGER, Critique de l’existence capitaliste - Pour une éthique existentielle de l’économie (Cerf, 210 pages, 2005) de Philippe CORCUFF Le capitalisme se révèle tout à la fois pourvoyeur d’inégalités sociales et brouilleur de sens. C’est la piste sur laquelle nous entraîne Christian Arnsperger, philosophe de l’économie. Selon lui, « le capitalisme nourrit, de façon mécanique, les angoisses mêmes qui lui donnent de la force (...)
Lire la suite, les commentaires...
MOUVEMENT ANTI-CPE : L’ÉCLAT DES ÉTUDIANTS
de : Philippe Corcuff - 15 avril 2006
3 commentaires
de Philippe Corcuff Maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Lyon Depuis quelques semaines, les étudiants de Sciences Po Lyon, avec les autres étudiants lyonnais mobilisés, montrent pragmatiquement qu’une autre vie est possible. Ils ont, en un double sens éthique et esthétique, l’éclat, selon l’expression de l’écrivain David Goodis : “Tout ce temps passé, c’était un pari sur l’avenir (...) Mais tant que les dés (...)
Lire la suite, les commentaires...
CPE : Articuler la double revendication d’autonomie individuelle et de protection collective
de : Philippe Corcuff - 31 mars 2006
3 commentaires
Paru dans Politis, semaine du 30 mars au 5 avril 2006, n°895 Enseignant la sociologie et la philosophie politique à Sciences Po Lyon, Philippe Corcuff analyse l’absence de débouchés du mouvement contre le CPE. Les luttes qui ont eu lieu ces dernières années ne parviennent pas à trouver de débouchés au plan politique. Est-ce, selon vous, le concept de démocratie qui est inopérant aujourd’hui ? Philippe Corcuff : En tout cas, on est clairement confrontés aux limites de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Gauche radicale et question écologiste
de : Philippe Corcuff - 3 mars 2006
5 commentaires
de Philippe Corcuff maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon, membre du Conseil Scientifique d’Attac Je serais amené à passer en revue six dimensions distinctes et emboîtées. Première dimension : je dois préciser à quel niveau d’analyse je me situe. Je suis sociologue et philosophe et, en tant que tel, je n’ai pas de compétences particulières dans le domaine programmatique des propositions concrètes. Je me situerai donc sur le plan plus général de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Redécouvrir Proudhon le libertaire, malgré Proudhon le conservateur
de : Philippe Corcuff - 22 février 2006
1 commentaire
de Philippe Corcuff * Á propos du livre de Jacques Langlois, Agir avec Proudhon (Lyon, Éditions Chronique Sociale, 2005) * Le socialiste libertaire Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) est peu lu aujourd’hui dans la gauche radicale, alors que sa pensée eut un grand retentissement dans le mouvement ouvrier français, au XIXe siècle comme au début du XXe siècle. Il faut dire que cette lecture pâtit des stéréotypes machistes et antisémites qu’on trouve ici et là dans ses écrits. (...)
Lire la suite, les commentaires...
Une gauche empreinte de pragmatisme et de radicalité reste à inventer
de : Philippe CORCUFF - 23 janvier 2006
8 commentaires
Eclosion de la mélancolie en politique de Philippe CORCUFF « Et nous voici de nouveau dans le désert. Mais je ne veux pas croire qu’il ne se passera plus jamais rien. Que les citoyens n’exerceront plus leur pouvoir qu’en mettant un bulletin dans l’urne pour désigner comme souverain (à leur place) un monsieur qui a une bonne tête à la télévision. » La tonalité mélancolique de cet « Eloge de la politique » par Roger Vailland en 1964 revêt une actualité particulière. (...)
Lire la suite, les commentaires...
Services publics, individualité et évaluation. Un point de vue hétérodoxe
de : Philippe Corcuff - 26 novembre 2005
5 commentaires
de Philippe Corcuff Militant de SUD Éducation Le sociologue Émile Durkheim (1858-1917) suggérait que les institutions étatiques n’étaient pas uniquement oppressives (dimension réelle, bien perçue par les auteurs libertaires), mais aussi protectrices, que l’autonomie individuelle avait été garantie par une série de droits et de règles inscrits dans ces institutions. C’est un aspect qui est davantage visible aujourd’hui avec les effets des contre-réformes néolibérales (...)
Lire la suite, les commentaires...
Philippe Corcuff : une accusation infondée inacceptable
de : Philippe Corcuff - 31 octobre 2005
34 commentaires
A’ propos d’un article de Serge Halimi et Arnaud Rindel dans la revue Agone de Philippe Corcuff Au sein de la galaxie altermondialiste, les positions sont diversifiées, le débat souvent vif ; la polémique, voire la satire ayant légitimement leur place. Il en va ainsi tout particulièrement de la question de la critique des médias. Je suis un de ceux qui pensent qu’une certaine critique des médias en vogue dans cette mouvance politique et intellectuelle révèle des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Ne laissons pas le monopole de la personne au néolibéralisme et à sa définition marchande.
de : Philippe Corcuff - 22 octobre 2005
15 commentaires
L’individu, enjeu de la gauche de Philippe Corcuff, Jaques Ion, François de Singly sociologues L’intelligence du réel apparaît en crise dans la gauche française. Dans son réfrigérateur conceptuel, on trouve surtout des formules creuses à tonalité technocratique sur “la nécessaire conciliation de l’économique et du social”, avec ça et là des restes rances d’économisme keynésiano-marxiste. La fin de l’hégémonie marxiste en son sein aurait pu ouvrir (...)
Lire la suite, les commentaires...
La gauche et les enjeux écologiques au XXIe siècle
de : Philippe CORCUFF - 14 octobre 2005
2 commentaires
de Philippe CORCUFF Maître de conférences de science politique, membre du Conseil Scientifique d’ATTAC (*) Il existe différents niveaux d’analyse des enjeux écologiques aujourd’hui pour la gauche. Je privilégierai ici le niveau de la philosophie politique, c’est-à-dire celui qui concerne le "logiciel" d’émancipation à élaborer collectivement et de manière pluraliste pour le XXIe siècle. Ou encore le cadre civilisationnel à reconstruire au sein duquel des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Politiques de l’individualisme : Contre le néolibéralisme
de : Philippe Corcuff - 26 septembre 2005
de Philippe Corcuff, Jacques Ion, François de Singly "Les valeurs se dissolvent", "Le sens du collectif se perd", "Le lien social se délite", etc. Combien de récriminations de ce type sur "la crise de notre société " n’entend-on pas quotidiennement ! Avec le plus souvent un arrière-fond nostalgiste : le "c’était mieux avant" auquel un Alain Finkielkraut a donné une forme intellectuelle. Et un accusé : "c’est la faute à l’individualisme !". Ce livre est notamment né (...)
Lire la suite, les commentaires...
De Negri aux paris d’une social-démocratie libertaire : philosophie politique et altermondialisme
de : Philippe Corcuff - 7 septembre 2005
6 commentaires
de Philippe Corcuff Liés aux enjeux intellectuels traités dans notre livre (Les grands penseurs de la politique - Trajets critiques en philosophie politique, Armand Colin, 2005) se dessinent des défis plus directement politiques, qui sont en germe dans la galaxie altermondialiste émergente. Empire et Multitude Le philosophe italien Antonio Negri contribue à renouveler la théorie politique en ce début du XXIe siècle, en lien avec les combats altermondialistes, tout en puisant dans les (...)
Lire la suite, les commentaires...
Résistances ordinaires et figures héroïques : le thème de l’Université Populaire de Lyon en 2005-2006
de : Philippe Corcuff - 4 septembre 2005
de Philippe Corcuff « La curiosité est un vice qui a été stigmatisé tour à tour par le christianisme, par la philosophie et même par une certaine conception de la science. Curiosité, futilité. Le mot, pourtant, me plaît ; il me suggère tout autre chose : il évoque le "souci" ; il évoque le soin qu’on prend de ce qui existe et pourrait exister ; un sens aiguisé du réel mais qui ne s’immobilise jamais devant lui ; une promptitude à trouver étrange et singulier ce qui nous entoure (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA SUFFISANCE ÉDITORIALISTE DE COLOMBANI ET DE JULY
de : Philippe Corcuff - 12 juin 2005
14 commentaires
par Philippe Corcuff Les Z’élites acceptent rarement que les gueux puisse entacher en quoi que ce soit la hauteur de vue de leurs esprits incomparables. Les accès de bile de Serge July ("Chef d’œuvre masochiste", Libération, 30 mai 2005) et de Jean-Marie Colombani ("L’impasse, Le Monde, 31 mai 2005) juste après le référendum du 29 mai en sont une nouvelle illustration. Quand l’aigreur se noue ainsi dans l’estomac, on ne sait plus si nos Aigles de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le rêve américain contre l’Europe commerciale
de : Philippe Corcuff - 22 mai 2005
1 commentaire
de Philippe Corcuff maître de conférences de science politique à l’Institut d’études politiques de Lyon. Dans le cadre du débat autour du traité constitutionnel européen, les partisans du oui ne sont pas apparus les moins manichéens, même s’ils ne sont pas les seuls. Ils ont ainsi bâti, dès le départ, une cartographie assez flatteuse pour eux des positions en présence : il y aurait d’un côté la "Raison" et, de l’autre, des "passions" , des "pulsions" , le (...)
Lire la suite, les commentaires...
Un non mélancolique
de : Philippe Corcuff - 18 mai 2005
6 commentaires
de Philippe Corcuff « Le désenchantement est une forme ironique, mélancolique et aguerrie de l’espérance ; il en modère le pathos prophétique et généreusement optimiste, qui sous-estime volontiers les terrifiantes possibilités de régression, de discontinuité, de tragique barbarie latentes dans l’Histoire. » Claudio Magris, Utopie et désenchantement, Gallimard, 2001. Le XXe siècle, gorgé de promesses de progrès et de liberté, s’est aussi avéré tragique : l’horreur (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite