BELLACIAO
lundi 23 novembre 2020 (14h59) :
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !

De : joclaude
1 commentaire

Source : Sputnik-France - "NDLR : Je n’ai qu’un cri : IGNOBLE ! Vous avez dit : le pays le plus riche de la planète qui prétend donner des leçons !" Des centaines de cadavres de victimes du Covid-19 entreposés dans des camions frigorifiques à New York

Six mois après la première vague de Covid-19 qui avait considérablement frappé New York, les corps de plusieurs centaines de victimes n’ont toujours pas été enterrés. Ils restent congelés dans des camions sur le front de mer de Brooklyn, leurs proches n’ayant pas été localisés ou ne pouvant payer la mise en terre, relate le Wall Street Journal.

Les cadavres de près de 650 habitants de New York décédés des suites du coronavirus lors de la première vague au printemps n’ont toujours pas été enterrés. Selon les informations du Wall Street Journal, ils sont conservés gelés dans des camions frigorifiques sur le front de mer de Brooklyn.

Au printemps, la ville de New York était l’épicentre de l’épidémie avec, durant son pic, plus de 700 personnes mortes quotidiennement. Pour aider à décharger les morgues, des camions frigorifiques avaient été déployés dans la ville.

Services funéraires trop chers Comme l’a expliqué au WSJ le Bureau du médecin légiste en chef de la ville de New York, il s’agit de personnes mortes dont les familles ne peuvent être localisées ou qui n’ont pas les moyens de les enterrer. D’après le New York State Funeral Directors Association, les crémations coûtent en moyenne 6.500 dollars (environ 5.400 euros).

L’aide à l’inhumation à New York a été augmentée au mois de mai de 900$ à 1.700$, alors que le prix moyen d’un service traditionnel avec enterrement est de 9.000$ (7.500 euros), toujours selon le WSJ.

Un porte-parole du bureau du médecin légiste a précisé auprès du journal que cette morgue d’urgence allait rester ouverte jusqu’à ce que la pandémie soit déclarée terminée.


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
New York : Que faire avec les cadavres des pauvres ?
24 novembre 2020 - 06h59 - Posté par André - 46.**.192.***

Les déporter à Hart Island.

Une des îles les plus méconnues de New York : Hart Island, surnommée "l’île des morts" pour ses fosses communes où reposent près d’un million de New-Yorkais

Depuis 1869, cette île de 50 hectares à l’est du Bronx, sert de tombe aux pauvres et aux indigents, y compris des centaines de milliers d’enfants, mais aussi à de nombreux malades du sida morts au début de l’épidémie dans les années 80, à une époque où ils étaient souvent rejetés par leurs proches ou refusés par d’autres cimetières.

L’île était jusqu’ici gérée par la direction des prisons new-yorkaises, qui n’autorisait les visites qu’au compte-gouttes et seulement depuis 2007 : c’est à compter de cette date que les proches des personnes inhumées sur l’île ont pu s’y rendre, même si elles ne pouvaient observer les tombes que de loin. Après une plainte au civil, leurs droits à des visites plus régulières avaient été reconnus en 2015. Mais ils restaient dépendants d’un calendrier fixé arbitrairement par la direction des prisons, limité à 2 jours de visites par mois.
Le public, lui, était banni. Seuls les journalistes pouvaient participer à des visites organisées sous étroite surveillance, deux fois par an. _ 
Source : https://www.rtbf.be/tendance/voyage...

Plus d’informations et des images hallucinantes sur la concentration de cadavres de pauvres à Hart Island :
https://sometimes-interesting.com/2...

https://nygeschichte.blogspot.com/2...





> Version web de cet article